Page d’acceuil / Falun Gong viole les droits de l’homme

Whittier Daily News: les activistes de Falun Gong font appelle

2015-04-16 Source:Kaiwind Auteur:Dan Abendschein

Le 29 décembre 2007, Whittier Daily News a publié un article qui indiquait que l’organisation du Falun Gong entamait des poursuites contre ceux qui étaient contre le Falun Gong.   

 

Le journal canadien Overseas Chinese Times avait exprimé des points de vue anti-Falun Gong. En 2003, l’organisation du Falun Gong a accusé Overseas Chinese Times de diffamation, mais elle a perdu le procès finalement. L’organisation du Falun Gong a accusé San Francisco du fait que San Francisco n’avait pas autorisé le groupe du Falun Gong à marcher dans le défilé du Nouvel An. D’ailleurs, elle a déclaré qu’elle entamerait des poursuites contre d’autres groupes qui avaient dit avoir pris des mesures anti-Falun Gong.  

Des activistes de Falun Gong à New York ont menacé de plainte un fournisseur de noms de domaine qui avait un site web anti-Falun Gong.   

Samuel Luo de San Francisco gérait le site web www. exposingthefalungong.org. En 2005, son fournisseur de noms de domaine a reçu une lettre qui lui demandait de reveler l’identité et les coordonnées de Samuel Luo.   

La lettre consistait à dénoncer le contenu du site web de Samuel Luo plutôt que de poser une objection juridique. La lettre estimait le site web de Luo comme « diffamatoire » et « très immoral », et accusait Luo d’approbation aux traitements inhumains envers les pratiquants du Falun Gong et aux meurtres de pratiquants du Falun Gong. Selon la lettre, Luo avait porté atteinte à leur marque de commerce en utilisant le terme « Falun Gong » sur son site web. 

« Ils m’ont demandé de fermer le site web, simplement parce que je les avais critiqués. » a dit Smuel Luo. Il s’est tourné vers l’American Civil Liberties Union pour l’aide. « Manifestement, Samuel Luo n’a pas violé le droit des marques. » a expliqué l’American Civil Liberties Union dans sa réponse à l’organisation du Falun Gong.   

En été 2005, Luo et une autre personne ont été invités à donner des discours sur le Falun Gong à l’occasion d’une conférence organisée par l’International Cultic Studies Association en Espagne. Mais quelques semaines avant la conférence, les responsables de l’association ont dit à Luo qu’ils avaient été forcés à annuler le discours de Luo du fait qu’un avocat représentant du Falun Gong les avait menacés de poursuite judicaire. « Toute action qui approuve, soutient ou croît les commentaires, les mensonges et les diffamations à l’égard du Falun Gong du Parti Communiste Chinois, est en soi une coopération avec la génocide et les tortures. » a dit l’avocat Carlos Iglesias Jimenez dans sa lettre adressée à l’association.  

分享到: