Page d’acceuil / Falun Gong viole les droits de l’homme

L’organisation du Falun Gong en Nouvelle-Zélande a déposé une plainte contre un média et un personnage

2015-04-16 Source:Kaiwind Auteur:Hao Mai

Selon un reportage publié le 1er août 2014 par le site web Newswire.co.nz, après que le vice-président de la Wellington Association for Promoting Peaceful Reunification of China Kevin Zeng avait critiqué le spectacle « Shen Yun » de l’organisation du Falun Gong dans le journal Home Voice, l’organisation du Falun Gong en Nouvelle-Zélande a déposé une plainte devant l’Advertising Standards Authority. Pourtant, l’Advertising Standards Authority a pris la décision de ne pas accepter la plainte de la part du Falun Gong.  

 

       

Capture d’écran de la décision de l’Advertising Standards Authority 

 http://www.asa.co.nz/display.php?ascb_number=14301   

D’après le reportage, les manifestants du Falun Gong ont demandé des excuses publiques à Kevin Zeng pour une lettre ouverte publiée début 2014. Pour les manifestants du Falun Gong, cette lettre ouverte avait diffusé des informations fausses et discriminatoires.    

Les membres du Falun Gong ont déposé une plainte devant l’Advertising Standards Authority, mais l’autorité a annoncé que la plainte n’avait pas été acceptée. Les manifestants du Falun Gong ont déclaré qu’ils feraient appel de la décision.   

Les adeptes du Falun Gong ont fait des manifestations pendant plus d’un mois à la porte de Rainbow Bridge, un dépanneur à Newtown, et du siège du journal Home Voice.    

Brittany Allan, constable de Newtown, a affirmé que la police avait déjà reçu une plainte du propriétaire du dépanneur. Le propriétaire du dépanneur M. Zeng est aussi le vice-président de la Wellington Association for Promoting Peaceful Reunification of China. Le 4 avril, il a publié une lettre ouverte adressée à la communauté chinoise à Wellington au nom de l’association.   

Selon M. Zeng, l’association est une organisation indépendante qui préconise la réunification de la Chine continentale et Taïwan, et vise à promouvoir le changement en exerçant des influences sur la communauté chinoise à Wellington.    

Dans la lettre ouverte, M. Zeng a accusé l’organisation du Falun Gong et la troupe artistique de Shen Yun d’avoir trompé le public. Publiée quatre jours avant le spectacle de la troupe artistique de Shen Yun au Théâtre de St James à Wellington, la lettre a appelé le public à ne pas y assister.    

La lettre a indiqué: « Ce soi-disant spectacle n’est pas un vrai spectacle artistique, mais un outil politique de l’organisation du Falun Gong qui a pour but de s’engager dans des activités de secte, de faire la propagande anti-Chine et d’accumuler des richesses. Ils non seulement entachent et défigurent la culture chinoise, mais aussi dupent et empoisonnent les spectateurs. »   

« Ce spectacle n’est pas destiné à montrer la culture traditionnelle chinoise, mais à noircir l’image de la Chine et à nuire aux relations bilatérales entre la Chine et la Nouvelle-Zélande. »   

La lettre a aussi accusé le Falun Gong d’avoir organisé des activités de secte et d’avoir porté atteinte à la stabilité sociale.   

D’après Kevin Zeng, après la publication de la lettre ouverte, il recevait des attaques verbales de la part des membres du Falun Gong et était toujours harcelé par des manifestants du Falun Gong. Pourtant, il a dit qu’il ne présenterait pas des excuses publiques à l’organisation du Falun Gong, car il n’avait fait rien de mal. Pour lui, l’action du journal Home Voice était aussi légitime.  

Après que la Wellington Association for Promoting Peaceful Reunification of China avait publié dans le journal Home Voice cette lettre ouverte adressée à la communauté chinosie à Wellington, l’organisation du Falun Gong a tout de suite déposé une plainte devant l’Advertising Standards Authority en disant que la lettre avait violé le droit de la publicité de la Nouvelle-Zélande. L’Advertising Standards Authority a statué : La lettre ouverte publiée par le journal Home Voice n’a pas violé le droit pertinent de la Nouvelle-Zélande, donc on n’ouvrira pas une enquête sur cette affaire.  

分享到: