中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
Le Falun Gong a semé la discorde entre la Chine et les autres pays
2009-03-24  sources:Kaiwind  Auteur:

Le Falun Gong a attaqué les amis de la Chine.

Critiquer M. Chirac, ex-président de la France.

En 2004, M. Chirac, ex-président français, a accueilli chaleureusement Hu Jintao, président de la Chine, qui était en train d'effectuer une visite d'Etat en France. Des membres du Falun Gong ont été arrêtés, parce qu'ils ont perturbé l'entrerevue des dirigeants et violé la loi régionale. Et pour cela, un média du Falun Gong a accusé M. Chirac, ex-président français, de «s'aplatir comme une carpette devant la Chine ». (Le président français a nui à la France écrit par Ji Ye, le 30 janvier 2004, le Journal Epoch Times)

Reprocher M. Roh Moo-hyun, ex-président de la Corée du Sud.

Le gouvernement de la Corée du Sud a interdit à la Troupe des Arts divins du Falun Gong de représenter en Corée du Sude. Alors, le Falun Gong a reproché M. Roh Moo-hyun, président de ce moment-là, en disant que «son parti au pouvoir a subi le renvers dans l'élection générale parce qu'il a obéi au doigt et à l'oeil du PCC et que cela conduisait au déséquilibre entre le Yin et le Yang et à la dyshamonie entre le ciel et la terre ». (Trouver la réponse dans la photo de résignation du premier ministre de la Corée du Sud, le Journal du peuple, le 22 février 2007)

Attaquer M. Lee Kuan Yew, mentor du ministre de la république de Singapour.

Ayant été à maintes reprises puni en vertu de la loi au Singapour, le Falun Gong a dit que le gouvernement singapourien était « un gouvernement autocratique qui obéissati au doigt et à l'oeil du PCC et qui est devenu l'outil de persécuter la bonté ». M. Lee Kuan Yew et son fils ont été calomnié par le Falun Gong comme l'« étoile de calamité » du peuple singapourien. (Lee Kuan Yew a arrêté son sauveur, le Journal du peuple, le 22 janvier 2007)

Accuser M. Downer, ancien ministre australien des Affaires étrangères.

M. Downer, ancien ministre australien des Affaires étrangères, a donné pendant 4 ans des ordres d'interdir aux membres du Falun Gong de protester devant l'Ambassade de la Chine en Australie, car le calicot et la musique du Falun Gong ont compromis la dignité de la mission diplômatique chinoise ou de l'Ambassade de la Chine. Pour cette raison, le Falun Gong a accusé qu'«il a flatté le PCC pour les intêrets économiques » et qu'«il est déjà devenu le complice de la persécution du Falun Gong ». (La seconde audience sur le suspect du pouvoir excessif de Downer, le Journal Epoch Times, le 13 septembre 2006)

●M. Schroeder, ancient premier ministre de l'Allemagne, et M. Blair, ancien Premier ministre du Royaume-Uni, ont été maudits par le Falun Gong, car ils ont activement dévoloppé les relations avec la Chine. Le Falun Gong a dit qu'ils étaient « l'homme de main du tyran ».

Attaquer M. Rogge, président du Comité international olympique, en raison de son soutien pour les Jeux Olympique de Beijing.

M. Rogge, président du Comité international olympique, est le souteneur des Jeux Olympiques de Beijing, et ainsi, il est l'objet de l'attaque du Falun Gong. Le 5 mars 2008, le Journal Epoch Times a publié un article intitulé Annonce de l'enquête sur le suspect du crime contre l'humanité de Rogge qui disait: pour coopérer avec le PCC qui a fait des Jeux Olympiques de Beijing une excuse de priver des droits de l'homme, il (Rogge) a trahi l'esprit de la liberté des Jeux Olympiques et les principes de la Charte de l'ONU sur le sauvegarde des droits de l'homme et il a abusé de son pouvoir en tant que président du Comité international olympique, qui a interdit aux athlètes de tous les pays de parler de la politique durant leurs participations aux Jeux Olympiques de Beijing. En plus, le Falun Gong a menacé Rogge: « après la réalisation de la démocratie en Chine, le Falun Gong soumettra les résultats de l'enquête à l'organe juridique indépendant et l'accusera du crime contre l'humanité ».

Accuser M. Pavarotti, ténor italien connu qui a déjà décédé.

Pavarotti, ténor italien connu, est mort du cancer pancréatique le 6 septembre 2007 à l'âge de 71 ans. Les principaux médias du monde ont apprécié hautement ses exploits et ont pleuré sa mort. Mais, l'organisation du Falun Gong l'a accusé d' « aider le PCC à demander le droit d'organisation des Jeux Olympiques ». « Dans une période historique où le ciel extermine le PCC, Pavarotti, qui, avec une grande influence, servait d'un outil de propagande au PCC, n'est plus permis par la divinité de représenter autour du monde, ni de publier les albumes nouvels pour affecter le monde par son charme ». « Qui que tu sois et quel que soit ton âge, quiconque approche le PCC et propage pour le PCC va payer un prix irréparable. » (Pavarotti est mort de ça, le Journal du peuple, le 7 septembre 2007)

Le Falun Gong a attaqué les leaders des pays qui assistaient aux Jeux Olympiques de Beijing.

●Le Falun Gong a considéré les leaders des pays qui assistaient aux Jeux olympiques de Beijing comme les « politiciens qui étaient forts en balance politique et en truc et qui étaient dominés par le PCC ». «En considération des intêrets économiques, les leaders américains, japonais, russes et français ont finalement fait des compromis avec le PCC, et cela est devenu une tache de leur carrière politique ». (Négociations secrètes sur la participation des leaders des pays étrangers aux Jeux Olympiques de Beijing, le Journal du peuple, le 3 août 2008)

Attaquer M. Sarkozy, président de la France.

"Comme son marriage, l'attitude de Sarkozy envers les Jeux Olympiques de Beijing est ambiguë. Résultat, il s'est trouvé dans le dilemme et son prestige a décliné. ” (Négociations secrètes sur la participation des leaders des pays étrangers aux Jeux Olympiques de Beijing, le Journal du peuple, le 3 août 2008)

Reprocher M. Kevin Rudd, premier ministrede l'Australie.

"Il est capable de parler couramment le chinois...Mais, peut-être parce qu'il a appris le chinois, il a aussi appris les inconvénients des Chinois, par exemple, la tendance du compromis et la finauderie. ” (Choix moral pour assister à l'inauguration des Jeux Olympiques de Beijing, le Journal Epoch Times, le 2 août 2008)

Blâmer M. Yasuo Fukuda, premier ministre japonais.

"Ce politicien bancal ne manquera sûrement pas de cette opportunité de l'apparition dans l'arène de l'inauguration des Jeux Olympiques. "

Accuser M. Brown, premier ministre de l'Angleterre.

"Il continue à choisir la ligne mitoyenne et maintient la balance politique sur cette affaire. ”

M. W. Bush, ancient président des Etats-Unis, a subi le plus d'attaques en raison de son soutien pour les Jeux Olympiques de Beijing.

"Il (président Bush) n'est peut-être pas conscient que son renoncement aux principes à cause des intérêts deviendra une tache de sa carrière politique . ” (Choix moral pour assister à l'inauguration des Jeux Olympiques de Beijing, le Journal Epoch Times, le 2 août 2008)

"Bush quittera bientôt la scène et deviendra un homme ordinaire, tout au plus, un ex-président. ” (Quand président Bush est assis sur la tribune, le Journal Epoch Times, le 12 août 2008)

"Président Bush est devenu une poupée jouée par le PCC et a fait l'objet du front uni réussi du PCC au point qu'il n'a pas protesté tandis que le PCC a refusé le visa à des athlètes américains pour les Jeux Olympiques de Beijing. Il a même à Beijing accepté le piège du PCC qui présentait la fausse liberté de religion. ” (Les Jeux Olympiques de Beijing sont les manoeuvres du PCC pour enlever l'humanité, le Journal Epoch Times, le 14 août 2008)

"La famille Bush a fait la sourdre oreille quand ils n'ont pas réussi à gagner de l'argent. George. W. Bush a causé pour les Etats-Unis plus de dommages que son père, y compris la dépression économique et des calamités naturelles et désastres causé par l'homme. ” (Ni George. W. Bush ni son père ne sont vertueux, le Journal du peuple, le 17 août 2008)

Le Falun Gong a fabriqué le soi-disant problème des espions chinois pour envenimer les relations chinoises et étrangères.

Au mois du juin 2005, l'ancien diplomate chinois Chen Yonglin, qui a déserté dans le but de rester en Australie, a répandu de faux bruits: ”il y a environ un millier d'espions chinois en Australie qui ont à maintes reprises exécuté l'action du kidnappage. ”Alors, le Falun Gong a propagé le soi-disant problème des espions chinois en disant que les espions chinois agressifs ont menacé la souveraineté des autres pays.

Dans la même année, le Falun Gong s'est servi de Hao Fengjun, ancien policier du Bureau de la sécurité publique, ville de Tianjin, qui a déserté en Australie, pour inventer des rumeurs, telles que le soi-disant programme d'espionnage de trois ans, le soi-disant réseau des espions chinois, etc. . Ils ont répandu ces rumeurs dans le but d'envenimer les relations entre la Chine et le Japon, l'Australie, les Etats-Unis, le Canada, etc. .

Le Falun Gong a fabriqué la rumeur qu'«un haute fonctionnaire du gouvernement chinois a été accusé en Tanzanie » dans le but de semer la discorde entre la Chine et la Tanzanie.

Au mois d'août 2004, le Falun Gong a fabriqué sur son site la rumeur qu'«un haute fonctionnaire du gouvernement chinois a été accusé en Tanzanie ». Et pourtant, au mois de décembre 2004, le Ministre des affaires étrangères et des coopérations internationales de la Tanzanie a exprimé une déclaration: "Ce repportage est une fabrication dont le but est de saboter l'amitié entre la Tanzanie et la Chine. ""Le gouvernement tanzanien ne permet absolument pas à un petit nombre des gens, tel que la secte Falun Gong, de saboter l'amitié durable et l'affection fraternelle parmi les peuples chinois et tanzaniens. "

  
 Les articles concernés
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind