中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
Pourquoi le Falun Gong est-il une secte hérétique?
2009-03-24  sources:Kaiwind  Auteur:

Li Hongzhi, fondateur du Falun Gong, s'est prétendu sauveur suprême. Dans la brève introduction sur Monsieur Li Hongzhi écrite par l'association de recherche de Falun dafa (grande loi), il s'est écrit: «Li Hongzhi, ayant obtenu la grande loi du genre supérieur à l'âge de huit ans, en possession de grands pouvoirs supranaturels, a des pouvoirs de télékinésie, des pouvoirs d'immobiliser des objets, des pouvoirs de Gong capables de commander par pensée, des pouvoirs de se faire invisible et ainsi de suite. Son Gong est parvenu au niveau extrêmement élelvé, et il a une perspicacité de la vérité de tout l'univers et celle de la vie; il peut connaître le passé et l'avenir de l'humanité ». Li Hongzhi a, dans son principal ouvrage Zhuan Falun (Tourner la roue de la loi), prétendu avoir «un très grand pouvoir de Gong» et «la grande méthode pour saisir l'âme» qui pouvait «extraire complètement l'esprit originel d'une personne».

Li Hongzhi a dit: "j'ai fait vraiment quelque chose que les prédécesseurs n'ont jamais fait, j'ai transmis la loi fondamentale d'un univers plus grand» et que «ces théories, même en lisant tous les livres du monde, et en étudiant toutes les disciplines du monde, vous ne les aurez pas apprises». (La prédication de la loi à Sydney)

 (sauf l'indication spéciale, toutes paroles citées suivantes proviennent des oeuvres de Li Hongzhi------note du rédacteur)

Il (Li Hongzhi) s'est prétendu Dieu ayant «la force de loi» d'innombrables fois plus élevée que Shâkyamuni et que Jésus-Christ, et a prétendu que le Falun Gong était la seule «loi juste» qui pouvait «apporter le salut aux êtres humains». Il a «fait quelque chose que les prédécesseurs n'ont jamais fait», a transmis «la loi d'un univers plus grand» et a «laissé aux êtres humains une échelle pour monter au ciel -- Zhuan Falun».

«Actuellement, dans le monde, je suis le seul à transmettre publiquement une Loi juste, j'ai fait une chose que personne n'avait faite auparavant.» (Zhuan Falun)

"On ne doit pas appeler les élèves (disciples) qui propagent le Falun Dafa «Maître» ou «grand Maître», etc. Il n'y a qu'un Maître (Li Hongzhi----note du rédacteur) de la Grande Loi. Peu importe quand ils ont commencé, tous sont des disciples. " (Zhuan Falun)

Li Hongzhi a dit qu'il pouvait «recréer» toutes les espèces de la Terre et «créer de nouvelles terres». «Ce que je veux faire aujourd'hui, c'est faire du bien à l'humanité et à toutes les substances de la Terre. Je peux faire correctement tout cela.» «Comment conserver la Terre? Quand vous pratiquez des exercices, vous créez de nouvelles terres avec l'évolution de votre corps.» (Falun Fofa—Prédication à la première conférence de Loi en Amérique du Nord)

Li Hongzhi a dit: "je peux voir ce qui se passe à Pékin, ce qui se passe aux États-Unis, ou même ce qui se passe de l'autre côté de la Terre. D'autres trouvent cela inconcevable et d'un point de vue scientifique, c'est tout aussi inexplicable...Je vais vous l'expliquer en détail: à l'intérieur de l'espace propre à ce champ, à l'emplacement du front, il y a un miroir; fixé vers soi pour quelqu'un qui ne pratique pas le gong, il se tourne vers l'extérieur pour celui qui le pratique. Quand ce pouvoir de vision à distance est sur le point d'apparaître, le miroir se met à tourner d'un côté puis de l'autre, sans arrêt. " (Zhuan Falun)

Au mois de mars 2002, Li Hongzhi a dit dans l'Enseignement de la Loi lors de la tournée en Amérique du nord: "aussi grand que soit l'univers, il est moins grand que moi ", "peut-être si l'univers n'existe plus, à ce moment là il ne reste que moi ", "Personne ne sait qui je suis, je ne sais pas non plus qui je suis", "sans moi, l'univers n'existerait pas" .

Il (Li hongzhi) a prétendu: "J'ai d'innombrables corps de la Loi dont l'apparence est tout à fait semblable à moi. Comme ils sont dans d'autres espaces, ils peuvent naturellement devenir grands ou petits. Ils peuvent devenir très grands ou très petits. " (Falun Fofa—Prédication à Sydney)

Il (Li hongzhi) a même dit: "Dans ce livre (Zhuan Falun), chaque mot possède mon corps de la Loi, chaque mot est l'image de mon corps de la Loi. Chaque mot est l'image de bouddha. J'ai d'innombrables corps de la Loi, mes corps de la Loi ne peuvent pas être dénombrés...Je peux m'occuper de tous, peu importe le nombre, je peux m'occuper de toute l'humanité. " (Falun Fofa—Prédication à Sydney)

Li Hongzhi a inventé un ensemble des dogmes de la secte dans le but de tomper les adeptes et d'escroquer de l'argent par le contrôle mental.

Au début, Li Hongzhi a gagné de l'argent en enseignant les pratiques du Qigong et en «dépensant l'énergie» (soit en utilisant ses énergies magiques) pour traiter les maladies. S'il «dépensait l'énergie» pour traiter un malade, il gagnerait de l'argent de plusieurs dizaines à centaines de Yuans RMB; s'il «organisait le cours», le prix du billet d'entrée serait de plus de trente à cinquante Yuans RMB. Li Hongzhi a organisé 56 «classes de formation du Falun Gong» dans le continent chinois, dont les revenus totalisaient plus de 2 840 000 Yuans Ren-Min-Bi (CHINE).

Par la suite, puisque «dépenser l'énergie pour traiter les maladies» n'était pas efficace, Li Hongzhi a souligné davantage que les adeptes devaient «apprendre les lois», soit apprendre ses oeuvres, pour fortifier le corps et devenir l'immortel et le bouddha. Avant d'être légalement interdi par le gouvernement chinois au mois de juillet de l'an 1999, Li Hongzhi a fait imprimer ses vingt et un livres tel que Zhuan Falun (Tourner la roue de la loi) qui «dirigeaient la cultivation et la pratique des pratiquants du Falun Gong», et aussi des cassettes vidéo en grand nombre dont les contenus étaient des paroles d'enseignement de Li Hongzhi. Presque tous les pratiquants du Falun Gong ont acheté ces vingt et un livres et ainsi que leurs éditions revues et corrigée de multiples fois (y comprise une édition de quelques mots corrigés); ces pratiquants ont encore acheté beaucoup d'objets, y compris des photos de Li Hongzhi, des cassettes vidéo des paroles d'enseignement, des coussins (servant aux pratiquants à se prosterner) et autre. Selon les statistiques, pour chaque pratiquant du Falun Gong, leur dépenses en moyenne d'acheter les livres et les objets susmentionnés ont dépassé trois cents Yuans RMB.

Selon les enquêtes de la police, de 1992 à la fin de 1999, Li Hongzhi et sa secte Falun Gong ont, au nom de l'association de recherche de Falun dafa (grande loi), rédigé, diffusé et vendu toutes sortes des publications du Falun Gong et les objets intéressés dont les valeurs totalisaient 135 millions de Yuans RMB et dont les profits étaient de plus de 42. 29 millions de Yuans RMB.

De plus, les pratiquants fanatiques du Falun Gong ont fait des donations en grande quantité qui étaient données à Li Hongzhi, jamais à l'organisation du Falun Gong.

Le Falun Gong a commis en Chine des crimes qui ont gravement violé les droits de l'homme.

Selon les statistiques incomplètes, jusqu'au 12 avril 2000, à cause du Falun Gong, il y avait 1559 personnes qui étaient morts du suicide ou du refus de consulter les médecins et de prendre des médicaments; 651 personnes qui ont attrapés l'obstacle mental; 11 personnes qui ont assassiné les autres gens; 144 personnes qui se sont mutilés.

Le 23 janvier 2001, aux demandes de «ne plus tenir compte de la vie ni de la mort » et de « parvenir à l'accomplissement» de Li Hongzhi, sept pratiquants du Falun Gong se sont immolés ensemble par le feu sur la place Tian'anmen de Beijing, et cela a causé deux morts et trois gravement brûlés jusqu'à la difformité.

Du 25 mai au 27 juin de l'an 2003, Chen Fuzhao, pratiquant du Falun Gong, province du Zhejiang, pour améliorer la soi-disant «force de Gong » obtenue par les pratiques du Falun Gong, a empoisonné quinze mendiants et un bouddhiste.

Le Falun Gong a frappé d'une manière illégale ceux qui n'avaient pas de même d'avis avec eux.

Le premier et le 3 juin 1998, plus de 2 000 pratiquants du Falungong ont illégalement assiégé le bâtiment du Qilu-Soir du Shandong qui avait publié 5 articles contre le Falun Gong, dont un intitulé Voyons le vrai visage du Falun gong.

Selon les statistiques incomplètes, avant d'être interdi par le gouvernement chinois, la secte Falun Gong a successivement assiégé plusieurs dizaines d'unités de presse qui avaient publié des articles et des reportages dévoilant les nuisances du Falun Gong comme le Quotidien de Guangming, la Station de télévision du centre, la Station de télévision de Beijing, le Quotidien du Liaoning, le Journal du Sud, le Journal de la Jeunesse de Chine, le Journal de la Santé, le Quotidien de Fuzhou, le Journal de Xiamen, le Qilu-Soir, le Hefei-Soir, le Quotidien de Chongqing, le Journal commercial de Chengdu, le Quotidien de Cangzhou, la revue Panorama scientifique de la Jeunesse, le Qianjiang-Soi, etc. .

Maintenant, sur le site du Falun Gong, plus de 50 000 personnes sont listés dans un tableau des «malfaiteurs», y compris des scientifiques et des chefs dans le domaine religieux, tels que Zhuang Fenggan, Pan Jiazheng, Fu Tieshan, le maître de loi Sheng Hui, ect. .

Le Falun Gong a encore établi une soi-disant «Organisation Mondiale pour Enquêter la Persécution du Falun Gong» dont les objectifs comprenaient les fonctionnaires du parti et du gouvernenment à tous les échelons de la Chine, des communautés religieuse (telles que l'Association bouddhiste de Chine, l'Association islamique de Chine et autre), des médias (tels que l'Agence de Presse Xinhua, la TV Phénix) et des journalistes, et encore des acteurs très connus (tels que Li Guyi, Zhao Benshan, Fan wei, Gao Xiumin, etc.), et même des juges de Singapour, des sociétés d'internet (telles que yahoo, google, microsoft, etc.), la Société de satellite de télécommunications européennes.

Les objectifs susmentionnés ont été harcelés et menacés par des coups de téléphone venant du Falun Gong, car ils ont supporté l'interdiction à l'égard du Falun Gong ou bien n'avaient pas de même d'avis avec le Falun Gong. Leur sécurité personnelle a été aussi gravement ménacée.

Le Falun Gong a été considéré comme une secte hérétique par les milieux religieux.

Le Falun Gong a été universellement considéré comme une secte hérétique par le milieux bouddhisme international.

Le 19 mai 2000, le Siège de l'Association du Bouddhisme international conjoint a tenu à Taiwan un séminaire sur la droiture et le mal, dans lequel Li Hongzhi a été considéré comme un hérétique et son soi-disant bouddhisme a été considéré comme une secte fieffée.

Au mois d'avril, 2006, la vingt-troisième session de la Fédération des bouddhistes mondiaux tenue à Taiwan a approuvé les dix déclarations dans lesquelles se sont clairement écrits «protéger la loi juste» et «s'opposer à ce que le Falun Gong vole le terme Falun du bouddhisme et nuise au bouddhisme», et à la fois qui demandaient aux bouddhistes mondiaux «d'envisager sérieusement et de dénoncer ensemble la secte Falun Gong».

Le 10 mai 2006, la Conférence du bouddisme mondial tenue en Thaïlande pendant la fête international de Vesak a publié un communiqué conjoint qui réaffirmait: la conférence a confirmé que le Falun Gong n'était pas conforme aux dogmes élémentaires bouddhiques.

Outre le bouddhisme, le chritianisme, le catholique, le taoïsme et autre ont aussi condamné le Falun Gong.

En 2007, la revue mensuelle intitulée églises et hérésies appartenant au bouddhisme da la République de Corée a successivement publié trois articles qui disaient: "Le Falun Gong est une secte hérétique, une secte de non-croyance qui est beaucoup plus perverse que tous les crimes sociaux".

Des faits en grande quantité ont montré que le Falun Gong ayant Li Hongzhi à la tête était une secte hérétique qui a déifié soi-même, écarté les religions, s'est opposée aux sciences, propagé les doctrines absurdes, intoxiqué les autres et nui à la société. Par rapport aux sectes étrangères, le Falun Gong les dépassait de loin.

Les experts internationaux en étude des sectes ont jugé que le Falun Gong était une secte.

Docteur Margaret Thaler Singer, ancien président de l'Association de la psychologie des Etats-Unis, professeur émérite en psychologie à l'Université de Californie à Berkeley, a trouvé que «le Falun Gong était conforme aux normes de la secte hérétique, non seulement aux normes américains mais aussi mondiaux. Son chef n'a pas demandé à ses adeptes de croire en dieu ou d'autres principes abstraits, mais en lui-même. Le Falun Gong n'était qu'une autre secte.»

Au mois de décembre de l'an 2001, Herbert Rosedale, président de l' AFF (American Family Foundation), a fait un discours dans la session annuelle académique de l'Association anti-secte de la Chine tenue à Pékin, qui a jugé que le Falun Gong était une secte hérétique.

Le professeur Bergin, chef d'Institut national de recherche sur les relations religieuses et les lois en Russie, a dit: Les attitudes du Falun Gong envers le gouvernement et les autres communautés religieux, les calomnies et impacts du Falun Gong à l'égard des valeurs religieux traditionnaux et le comportement du Falun Gong contre lui-même, tout cela lui a fait affirmer que le Falun Gong était une secte extrêmement hérétique.

Le professeur Alexander Dvorkin, président de la Conférence conjointe du centre de recherche sur les religions et les sectes religieuses en Russie, a cru que le Falun Gong était une secte hérétique mondiale dont le siège s'est établi à New York sous la direction de Li Hongzhi. C'était peu important que les pratiquants du Falun Gong vivaient en Chine, ou en France, ou aux Etats-Unis, ou dans d'autres pays, car, pour eux, ils n'appartenaient qu'à l'organisation du Falun Gong, pas à aucun pays .

Le 13 et le 14 octobre 2008, le séminaire international sur l'extrémisme d'informations: le vrai et le faux de la secte Falun Gong a été tenue à Kiev de l'Ukraine, qui a duré deux jours. Plus de trente savants venant de sept pays (les Etats-Unis, l'Autralie, la Russie, le Bélarus, l'Ukraine, la Moldova et la Chine) ont analysé et expertisé la nature, le caractérisitique et la nuisance de l'organisation du Falun Gong sous les angles de la science religieuse, du droit, de la science politique, de la psychologie, de la sociologie et de la science de la transmission informatique. Ces savants ont pensé que le Falun Gong était une secte avec l'organisation rigoureuse et la nature destructive, qui a gravement menacé la société et le public et qui était aussi une organistion avec la tendance de violence potentielle; les dogmes du Falun Gong avaient des caractéristiques de la secte; le Falun Gong ont sollicité les haines parmi les religions, les communautés et les publics, qui a appliqué un terrorisme d'informations.

  
 Les articles concernés
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind