中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
Quelques événements de LI Hongzhi lorsqu'il a donné des cours à Kenli en 1994
2010-04-06  sources:Kaiwind  Auteur:SONG Jianfeng

Je m'appelle SONG Jianfeng, né au district de Kenli dans la province du Shandong, et travaillais dans la zone d'exploitation du district de Kenli. En ce moment-là, le comité de gestion du district de Kenli venait d'être érigé. Afin de répandre son influence, on a invité LI Hongzhi, le fondateur de Falun Gong qui a été considéré comme des exercices capables de fortifier le corps et d'expulser les maux, à donner des cours à KenLi. Quand LI Hongzhi a « donné ses cours » à Kenli, j'étais responsable de le recevoir et des affaires financières avec un autre collègue sous l'ordre du directeur.

LI Hongzhi a donné ses cours dans l'auberge de jeunesse de Kenli du deuxième jour au neuvième jour du premier mois du calendrier lunaire en 1994. Son horaire des cours était 19:30—22:00 du soir, et il est allé des unités du champ pétrolifère de Shengli pendant la journée. Il avait 420 élèves, et ils venaient principalement de la ville Dongying, du champ pétrolifère de Shengli et des districts périphériques, mais pas beaucoup d'habitants des autres villes, et les frais des cours pour les vieux élèves étaient 50 yuans. Il y avait une famille venant de Beijing, une fille et ses parents. La fille avait 14 ans. Une aube du cinquième jour ou sixième jour du calendrier lunaire, je ne peux pas garder la date exacte, vers trois heures du matin, le garde au premier étage LIU m'a réveillé à haute voix, il m'a dit qu'il y avait quelqu'un qui est tombé en dehors par la fenêtre. Je me suis dépêché de sortir avec LIU et voir ce qui s'était passé. J'ai vu la fille de Beijing couchée à terre, écriant en sanglots, et on ne savait pas la cause. À ce moment-là, j'ai levé la tête et trouvé qu'il y avait une chambre où la lampe était encore allumée, c'était justement la chambre de la famille de Beijing, mais les parents ne sont pas descendus du tout. Plus tard, on a dit que les trois membres de la famille de Beijing ont toujours discuté après suivre les cours de LI Hongzhi, et cette fois-ci, il paraissait qu'ils ne sont pas arrivés à un accord sur un certain problème, et l'accident de la fille avait lieu. Certains soupçonnent que c'était les parents qui ont poussé la fille en dehors. Il était heureusement que la fille soit tombée dans un arbre d'abord, puis sur la terre, sinon elle serait morte immédiatement.

En voyant cela, j'ai trouvé LIU Guirong, responsable des affaires financières de LI Hongzhi, féminin, environ 35 ans, et lui ai demandé de payer les frais de traitement de la fille de la part de LI Hongzhi. Elle est entrée dans la chambre de LI Hongzhi, mais après deux minutes, elle en est sortie et m'a dit : « Maitre LI dit que les trois de la famille de Beijing sont psychotiques, et qu'il ne peut pas guérir les psychotiques, on va leur rendre les frais des cours, les envoyer à la gare de Kenli, et les faire prendre le train qui part six heure quarante pour Beijing. » À ce moment-là, nous étions en dehors de sa chambre, et avons entendu les mots de LI Hongzhi à LIU Guirong : « Les trois de la famille de Beijing sont psychotiques, je ne peux pas les guérir. » Voyant l'attitude de LI Hongzhi, j'ai conseillé aux parents d'aller à l'hôpital de Kenli, mais ils étaient en désaccord et ont dit : « on ne va plus à l'hôpital, ni prendras de médicaments, ni fera une piqûre. » Les trois ne voulaient partir non plus, ils ont insisté pour terminer leurs « cours de formation ». LIU Guirong était rendue furieuse de leur insistance, elle était résolue à les faire partir. Et enfin, ils sont partis pour Beijing à contrecœur.

Pendant que LI Hongzhi a donné les cours, il a vendu aussi leurs livres, badges et cassettes, les livres étaient vendus au prix coûtant, les badges et cassettes coûtent 5 yuans chacun. C'est nous qui avons vendu ces objets, et LI Hongzhi n'a pas permis à ses élèves de participer à cette activité, parce qu'il a craint que ses élèves ne sachions ses fins égoïstes sous le couvert des intérêts publics. L'argent gagné a été pris par LIU Guirong.

Après le départ de LI Hongzhi, c'est le chef de gare Lao LI qui a vendu les livres, badges et cassettes par procuration, et tout l'argent gagné a été envoyé à la part de LI Hongzhi. Chaque fois que Lao LI en a vendu une partie, il était obligé d'envoyer l'argent à LI Hongzhi et de payer la taxe postale lui-même.

 

(Kaiwind.com, 11 septembre 2009)

  
 Les articles concernés
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind