中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
Comment le Falun Gong traite-t-il les lois?
2009-03-24  sources:Kaiwind  Auteur:

Mépriser les lois, c'est une caractéristique du Falun Gong.

Li Hongzhi a dit: «Les lois que l'humanité élaborent sont en réalité pour le but de restreindre et enchaîner mécaniquement les gens, y compris ceux qui élaborent les lois. Les gens enchaînent eux-mêmes sans cesse, et cela conduit à une impasse. Si l'on élabore trop de lois, les hommes seront contrôlés comme l'animal; il n'y a pas de sortie, personne ne peut le résoudre.» (Enseignement de loi à San Francisco)

«Le monde se développe jusqu'à aujourd'hui où tous les gens trouvent la légalité très bonne; et en effet, c'est la seule sortie quand on ne peut pas trouver aucun moyen. » (Enseignement de loi à San Francisco)

«Comme les ordonnances du gouvernement sont fabriquées par les hommes et quand les hommes fabriquent les lois, ils ne pensent qu'à punir les gens, c'est avec ce coeur qu'ils fabriquent les lois.» (Enseignement de loi en Europe)

Li Hongzhi a déclaré que «la grande loi du Falun» était «la grande loi de l'univers» plus élevée que toutes les lois de ce monde; les adeptes du Falun Gong devaient obéir à «la grande loi du Falun» et ils pouvaient mépriser les lois de ce monde qui n'imposaient aucune contrainte aux adeptes du Falun Gong.

«Tous les êtres dans les Trois Mondes sont venus pour la Loi (Le Falun Dafa----note du rédacteur) et ont été créés pour la Loi, autrement dit, toutes les formes dans les Trois Mondes, et cela inclut toutes sortes de formes que la société humaine a prises, les lois d'aujourd'hui y sont assurément inclues.» (Enseignement de la Loi à la conférence de Loi à Atlanta 2003)

Petit à petit, les pratiquants du Falun Gong ont été empoisonnés par les paroles de Li Hongzhi. Quand quelques uns ou certaines unités ont indiqué les problèmes du Falun Gong, les adeptes du Falun Gong ont trouvé l'attitude de ces gens ou ces unités fausse; ils y sont allé chercher des explications et ont essayé de se disculper; ils ont même violé les lois et assiégé illégalement les unités d'informations et les organes du parti et du gouvernement sous prétexte de «protéger la Loi». Quand le gouvernement a en vertu des lois enquêté et accusé l'organisation du Falun Gong et ses membres qui ont procédé aux crimes, les pratiquants du Falun Gong ont cru que c'était d'offenser un supérieur et de jeter le gant à la «loi suprême». Alors, ils sont allés dans les rues pour causer des désordres et troubler l'ordre social.

Du 8 au 12 juin 1998, les pratiquants du Falun Gong venant de la ville de Wuhan, province du Hubei, ont assiégé neuf fois la maison du Quotidien du Chang Jiang .

Selon les statistiques, à partir du mois de septembre 1996 où le Falun Gong a assiégé la maison du Quotidien de Guangming, il y avait 78 fois que le Falun Gong, qui a rassemblé chaque fois plus de 300 personnes, a assiégé les organes du gouvernement et les unités d'informations.

Au mois de juillet 1999, le gouvernement chinois a légalement interdit le Falun Gong. Li Hongzhi et son organisation du Falun Gong ne se sont pas résignés à l'échec en défiant et détruisant ouvertement les lois.

Au mois de janvier 2001, Dou Zhenxiang et Wang Hongjun, pratiquants du Falun Gong, ville de Fushun, province du Liaoning, ont deux fois déposé l'objet d'obstacle fabriqué spécialement sur le chemin de fer en essayant de bouleverser les trains, de causer des troubles et d'étendre l'influence.

Le 5 mars 2002, Liang Zhenxing, Zhou Runjun (féminin) et autres, pratiquants du Falun Gong, ville de Changchun, province du Jilin, ont coupé les câbles de la ligne principale des réseaux de télévision câblée pour y brancher illégalement les apparails et diffuser illégalement des documents vidéo du Falun Gong. Le 20 septembre, le tribunal populaire moyen de la ville de Changchun a ouvertement jugé le cas que Zhou Runjun et autres ont saboté les câbles des réseaux de la télévision câblée. Au tribunal, Zhou Runjun a avoué sans réticence ses actes ciminels, mais elle n'a pas admit que ce qu'elle avait fait a déjà enfreint les lois. Elle a dit: Si l'on coupe les câbles pour les vendre, c'est criminel; mais pour propager la grande Loi, ce n'est pas criminel. Elle a encore dit qu'il ne fallait pas mettre les lois et «la grande Loi d'univers» sur un pied d'égalité, ni le gouvernement et «la grande Loi» sur un pied d'égalité.

Le 23 juin 2002 SINOSAT-1, le satellite de la télécommunication, qui se charge des programmes de plusieurs dizaines de satations de télévision de la Chine continentelle, a été attaqué par les signals illégaux du Falun Gong venant de la région de Taiwan de la Chine.

Jusqu'au 7 août 2007, les satellites civils tels que SINOSAT-1, ASIAPACIFIC-6 and ASIA-3s et autres ont reçu 252 attaques du Falun Gong, dont le temps a atteint 160 hs.

Au mois d'octobre 2002, Li Xiangchun (Chuck Lee, masculin, docteur), un Américain d'origine chinoise, a tenté de saboter les câbles de télécommunication, mais il n'a pas résussi. Plus tard, il a déclaré au tribunal: Si c'était pour propager la grande loi, ces actes n'étaient pas criminels.

Le Falun Gong a défié les lois en Chine; mais aussi, à l'étranger, les membres du Falun Gong ont sans cess commis des crimes.

Le 20 avril 2006, quand le président des Etats-Unis George. W. Bush était en train de présider une affaire nationale importante à la Maison Blanche, Wang Yiwen, pratiquant du Falun Gong, qui s'est infiltré dans les rangs des journalistes, a crié des slogans de la secte Falun Gong et a causé des troubles.

Au mois d'octobre 2006, un pratiquant hollandais du Falun Gong a tué avec la hache un jeune hollandais âgé de 22 ans; après avoir coupé et scié le cadavre en morceau, il l'a désossé; et pendant plusieurs jours suivants, il a frit le cadavre dans le pot.

Le 30 novembre 2006, deux adeptes du Falun Gong de Singapour, Huang Caihua et Yu Wenzhong, ont été condamnés à payer une amende par le tribunal régional à cause des crimes du harcèlement. En refusant de payer l'amende, Ces deux personnes ont été envoyés dans la prison.

Le 22 janvier 2007, le tribunal de Singapour a jugé l'affaire que six pratiquants du Falun Gong se sont rassemblés sans la permission. Au début du jugement, ces six personnes ont récité ensemble le «soutra» de Li Hongzhi. Le juge a déclaré au tibunal que ces six personnes ont méprisé le tribunal et qu'ils auraient été emprisionnés deux jours.

Le 23 juillet 2007, la cour primaire de Kuala Lumpur de la Malaysia a jugé que neuf directeurs du «Centre de recherche du Falun Dafa» ont violé la Loi sur les entreprises en 1965 de la Malaysia et qu'ils ont été condamnés à payer une amende.

Le 8 février 2008, 22 pratiquants du Falun Gong ont fait une protestation de la soi-disant «anti-persécution» à Bangkok, en Taïlande. Puisqu'ils ont distribué par la force les livrets aux passants et a troublé la fête, ils ont été arrêtés.

  
 Les articles concernés
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind