中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
Comment le Falun Gong traite-t-il la vie?
2009-03-24  sources:Kaiwind  Auteur:

Le Falun Gong a déclaré que «l'esprit originel ne s'éteint pas» et que la mort n'était que de se débarrasser du corps; le sentiment da la mort était très bon; quand on parvenait à «la plénitude parfaite», on pouvait monter jusqu'au ciel sans le corps.

Li Hongzhi a dit: «En regardant cela d'un niveau élevé, nous voyons que lorsqu'une personne meurt, son esprit originel ne s'éteint pas.» (Zhuan Falun)

«La mort signifie que les molécules les plus grandes, soit le corps et les molécules superficielles, sont mortes et ont perdu dans cet espace. Est-t-il possible que Votre corps véritable qui se compose des substances microscopiques mourra?» (Enseignement à la conférence de loi de Changchun)

«Elles ne se sont pas du tout senties effrayées, au contraire elles ont eu une sensation de délivrance avec au fond d'elles-mêmes une sourde excitation; certaines se sont senties soudain libérées des entraves du corps, flottant avec légèreté et émerveillement dans l'air.» (Zhuan Falun)

«Dans cet univers, il y avait auparavant beaucoup de formes de la cultivation et la pratique et beaucoup de mondes dans les différents astres. Les 99. 9% d'entre eux n'avaient pas le corps.» (Enseignement à la conférence de loi de Changchun)

Li Hongzhi a demandé à ses adeptes de ne pas tenir compte de la vie ni de la mort. En faisant comme ça, on pouvait parvenir à «la plénitude parfaite».

«Si vous réussissez à parvenir à la plénitude parfaite et à devenir une grande divinité...vous pourrez tenir la Terre dans la main sans le moindre effort.» (Enseignement de la loi à la conférence de la loi en Europe)

«Lorsqu'il aura réussi sa cultivation, il n'aura qu'à tendre la main pour obtenir tout ce qu'il désire, il pourra avoir tout ce qu'il veut et réaliser tout ce qu'il souhaite, rien ne manquera dans son Monde.» (Zhuan Falun)

«Si l'on ne tient pas compte de la vie ni de la mort, c'est l'immortel; sinon l'homme.» (Prédications de loi à la conférence de loi en Australie)

Des adeptes du Falun Gong, qui croyaient trop facilement les paroles de Li Hongzhi, n'ont plus ménagé la vie, ont considéré le corps comme « le sac fétide », et même ont abandonné sans aucun regret le corps pour parvenir l'accomplissement.

Le 3 juillet 1999, Chang Haochi, âgé de 27 ans, et Li Jinzhong, âgé de 50 ans, étaient convaincus qu'ils, eux-mêmes, sont déjà «parvenus à l'accomplissement de Gong» et ont pu « monter au ciel ». Ils, qui se sont assis face en face sur le terrain vide en dehors du village, ont tourvé la mort par l'immolation par le feu.

A environ 17 heures du 25 novembre 2001, Fu Yibin, pratiquant du Falun Gong, arrondissement de Xicheng, ville de Beijing, a assassiné chez ses parents son père et sa femme, et à la fois a gravement blessé sa mère avec le couteau. Fu Yibin a dit: «Depuis que je pratique le Falun Gong, je les vois comme 'la figure dans l'ombre' et comme 'le cadavre et l'animal marchant'. Ils ne savent pas quelle est la vie, ni quelle est la valeur de la vie. En face de ces plusieurs corps, je les tue comme si je tuais le chien ou le chat, il n'y a pas de différence. Bien que sa forme soit mon père, le corps de mon père s'est déjà gâté. C'est l'heure de l'abandonner»; «Je les tue, et après la réussite de la cultivation et la pratique, tous les membres de ma famille vont dans le Monde de la Joie parfaite pour jouir de la plaisir permanente.»

Le Falun Gong a prôné que le meurtre était une manière bienveillante de rompre les liens d'affinité mauvais et celle de «donner le salut aux gens» pour l'ascension au monde céleste.

Li Hongzhi a dit: «Si une vie de grande taille est tuée par quelqu'un, alors le karma de péché de celui-ci sera très grand, surtout tuer un être humain, lorsqu'on crée ce genre de karma on doit donc absolument le rembourser...tandis que pour la misérable situation, la souffrance endurée et le dommage matériel réels de ces vies après avoir été tuées, le pratiquant doit leur apporter le salut ou leur donner une compensation de bonheur en utilisant le fruit de son propre Xiulian dans le processus où il parfait pleinement tout de lui-même. Alors vu sous cet angle, la compensation que reçoivent les vies tuées par rapport à ce qu'elles obtiennent parmi les êtres humains, si on les compare c'est sans comparaison, donc il s'agit de résoudre avec bienveillance les liens d'affinité mauvais.» (Dafa est parfait et harmonieux)

«Les vies que vous avez tué deviendront les membres de votre futur monde de l'accomplissement. C'est de le transformer en bonne chose. Si la vie tuée sait: oh, j'irai dans le monde du bouddha, elle va vous permettre de la tuer, joyeusement.» (Prédication à une conférence de Loi en Suisse)

Le 1 mars 2002, Lin Chunmei et Wen Yuping, pratiquants du Falun Gong, province du Xinjiang, pour «donner le salut aux genx», ils ont assassiné Mai Xinping, serveuse de l'hôtel de Hongbin, ville de Xianyang, province du Shaanxi. Lin Chunmei a accepté l'interview du journaliste en disant: «Vous trouvez que nous avons tué une personne, mais nous trouvons que nous avons fait une bonne chose. Nous la sauvons pour aller au ciel, elle y jouit du bonheur. » «La compréhension à propos de la vie est différente. L'homme ordinaire croit que si l'on tue le corps de l'homme, c'est de tuer la personne. Nous croyons que si l'on tue l'esprit originel, c'est de tuer la personne.»

  
 Les articles concernés
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind