中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
Falun Gong respecte-t-il les droits de l'homme?
2009-03-24  sources:Kaiwind  Auteur:

Les crimes les plus proéminents du Falun Gong sont de violer les droits de l'homme et de nuire aux êtres.

Sous le contrôle d'esprit de Li Hongzhi, il y a plus de 200 pratiquants du Falun Gong qui se sont suicidés.

Selon des statistiques incomplètes, jusqu'au 22 juillet 1999, en Chine, il y a 136 pratiquants fous du Falun Gong qui, pour « ne plus tenir compte de la vie ni de la mort», sont morts du suicide, y compris 4 morts de l'immolation par le feu, 38 morts du sautillage d'un haut d'un immeuble ou d'un escarpement, 1 mort du sautillage d'une voiture, 26 morts du sautillage dans une rivière ou dans un puits, 25 morts de la pendaison, 2 morts de la grève de la faim, 28 morts du poison, 12 morts qui se sont ouverts le ventre, se sont mutilés et se sont couchés sur les rails, etc. Du 23 juillet 1999 au 1 mars 2001, il y avait encore 103 personnes qui, pour « aller au paradis », se sont suicidés.

Liu Yongfeng, employée de l'Usine d'alliages Miaoling de l'arrondissement de Ganjingzi, Dalian, craignait l'arrivée de l' « apocalypse » après avoir commencé à pratiquer les exercices du Falun Gong. Mentalement perturbée, elle s'est immolée par le feu en allumant le gaz le 23 août 1997 et a trouvé la mort à l'âge de 44 ans.

Yang Qiugui, originaire de Yujiang, province du Jiangxi, s'est rendu en Grande-Bretagne en octobre 1996 pour faire ses études de doctorat. Il a commencé à pratiquer les exercices du Falun Gong grâce à Internet. Le premier juin 1998, il a sauté du haut d'un bâtiment à Francfort (Allemagne) lors d'une séance de propagation du Falun Gong et a trouvé la mort à l'âge de 26 ans.

Wang Xiuyun, retraitée de l'Usine de bonneterie Xinxing de Tangshan, province du Hebei, parlait souvent, depuis qu'elle avait commencé à pratiquer les exercices du Falun Gong, de "ne plus vouloir vivre", de "vouloir monter au Ciel" et d'"avoir vu là l'estrade en forme de lotus où on peut devenir immortel". Le 24 janvier 1998, elle a sauté du haut d'un bâtiment malgré la surveillance permanente des siens et a trouvé la mort à l'âge de 50 ans.

Ma Jianmin, retraité du Champ pétrolifère de la Chine du Nord, avait l'impression d'avoir une "Roue de la Loi qui tournait dans son ventre" depuis qu'il avait commencé à pratiquer les exercices du Falun Gong. Le 4 septembre 1998, il s'est ouvert le ventre avec une paire de ciseaux pour retrouver la "Roue de la Loi" et a trouvé la mort à l'âge de 54 ans.

Feng Lifeng, paysanne du canton de Liujiading, district de Jixian, Tianjin, avait toujours l'impression, depuis qu'elle avait commencé à pratiquer les exercices du Falun Gong, qu'un aigle attaquait sa tête. Elle a dit à son mari: "Plus je pratique les exercices, plus j'ai peur. Mais plus j'ai peur, plus je veux pratiquer les exercices. " "Je dois monter au Ciel. " Le 31 mars 1999, Feng Lifeng s'est tailladé le poignet avant de se jeter dans l'eau et de trouver la mort à l'âge de 32 ans. Dans sa dernière lettre écrite avec du sang, Feng Lifeng recommande aux membres de sa famille: "Vous devez bien étudier la Grande Loi. "

Liu Pinqing, agronome de Donggang, Liaoning, avait toujours l'impression, depuis qu'il avait commencé à pratiquer les exercices du Falun Gong, que le maître Li Hongzhi lui demandait d'accéder à la "perfection". Le 27 avril 1999, il s'est jeté dans un puits et a trouvé la mort à l'âge de 58 ans.

Li Youlin, paysan du bourg d'Anshu, district de Dongliao, province du Jilin, était un adepte du Falun Gong. Le 21 mai 1999, il a dit à sa femme: "Demain (le huitième jour du quatrième mois lunaire), c'est l'anniversaire du maître. Je vais célébrer son anniversaire et brûler des bâtonnets d'encens pour lui. " Le lendemain, il s'est pendu et a trouvé la mort à l'âge de 48 ans. Sur place, on a découvert le portrait de Li Hongzhi et 7 bâtonnets d'encens brûlés.

Chang Haochi, étudiant de l'Ecole d'Administration houillère du Shanxi, croyait qu'il avait "accédé à la perfection" et pouvait "monter au Ciel". Le 4 juillet 1999, il s'est immolé par le feu, assis en tailleur face à son "camarade du Falun Gong" Li Jinzhong (50 ans). Il a trouvé la mort à l'âge de 27 ans.

Tan Yihui, originaire de Changde, province du Hunan, était un adepte du Falun Gong. Abusé par les paroles fallacieuses de Li Hongzhi, il s'est immolé par le feu le 16 février 2001 à Beijing, rue Wanshou et a trouvé la mort à l'âge de 26 ans.

Luo Guili, étudiant de la promotion 1998 de l'Ecole de l'industrie légère de Guangxi, dans la spécialité de la réfrigération et la climatisation, s'est immolé par le feu sur la place des Ethnies le premier juillet 2001 pour "s'affranchir du monde". Il dit: "La cause (de mon immolation par le feu) est que je connais la Grande Loi. "

Li Xiaoying, pratiquante du Falun Gong, ville de Shijiazhuang, province du Hebei. Le 2 novembre 2005, elle s'est immolée par le feu à Beijing, sur le trottoir de l'entrée sud de la rue de Nanchangjie.

Sous le contrôle d'esprit du Falun Gong, les paroles de Li Hongzhi ont causé les suscides des pratiquants.

« Le but final de pratiquer Falun Gong est de parvenir à l'accomplissement » (Zhuan Falun)

« Celui qui ne tient compte ni de la vie ni de la mort est un immortel, sinon un homme » (Enseignement de la loi à la conférence de loi en Australie)

«Je veux que vous pourrez apporter une magnifique scène aux êtres humains au moment de votre accomplissement. Je permettrai à tous mes disciples de la grande Loi de monter au ciel avec le corps; celui qui ne veut pas le corps peut transformer dans l'air son corps en arc-en-ciel et puis s'envole. » (Enseignement de la loi à la conférence de loi en Europe)

Le 5 juillet 1998, après avoir appris que 8 pratiquants du Falun Gong de la province du Hainan ont connu l'accident de la circulation en route de la propagande à Sanya, Li Hongzhi a écrit une lettre à Jiang Xiaojun, ancien chef du centre d'instruction du Falun Gong à Hainan, qui disait que: "Ces 8 disciples de la grande Loi sont parvenus à l'accomplissement dans leur monde différent. "En réalité, cet accident de la circulation a causé 7 morts et 1 blessé.

Le Falun Gong a conduit à l'égarment de ses obsédés. Il y avait déjà plus de 30 personnes innoncentes qui ont été tués par ces obésédés.

Wang Xuezhong, originaire du district de Jiahe, province du Hunan, était un pratiquant des exercices du Falun Gong. Le 23 août 1996, après avoir déclaré que son père était un démon, il lui a donné 17 coups à la tête, au cou et à la poitrine, le tuant net sur place.

Jiang Chaojun et sa femme Jiang Xiuxia, paysans du district de Jidong, province du Heilongjiang. Après avoir commencé à pratiquer les exercices du Falun Gong, ils cherchaient toujours à "devenir immortels". Le 3 décembre 1997 dans la soirée, Jiang Chaojun s'est suicidé après avoir poignardé sa femme. Leur fille de 13 ans et leur fils de 10 ans sont devenus orphelins.

Wu Deqiao, employé de la Coopérative d'approvisionnement et de vente de Wujiang, province du Jiangsu. Le 26 février 1998, il a tué sa femme avec un couteau de cuisine alors que celle-ci l'empêchait de pratiquer les exercices du Falun Gong la nuit.

Dong ning, employé de la Société des machines et appareils électriques Changhong de Weihai, province du Shandong, croyait avoir accédé à la perfection grâce aux exercices du Falun Gong. Le 7 janvier 1999, il a blessé un de ses camarades avec une matraque. Le lendemain, il a failli tuer son père. Ensuite, il a blessé avec un couteau sa voisine et le fils de celle-ci. "On m'a demandé d'emmener les miens et mes amis, a-t-il dit. Si je réussis à emmener une personne, je pourrai accéder à la perfection et sauver les autres. "

Li Ting, originaire de Chengde, province du Hebei, était un adepte du Falun Gong. Le 20 mars 1999, il a tué ses parents d'une manière atroce. "Mes parents sont des démons, a-t-il dit. Moi, je suis Bouddha. Je dois éliminer ces deux démons. "

Zhu Changjiu, originaire du canton de Qingta à Renqiu, province du Hebei, était un adepte du Falun Gong. Le 26 novembre 1999, il a tué ses parents qui avaient brûlé ses livres sur le Falun Gong.

Tong Yan, employée de la Société de l'eau au champ pétrolifère de Liaohe. Le 16 décembre 1999 dans la soirée, elle a tué sa fille de 6 ans Xu Che sur son lit en criant: "Monte au Ciel. Monte au Ciel. " Plus tard, Tong Yan s'est expliquée: "Un démon m'a dit que je deviendrais Bouddha après avoir tué ma fille. "

Yuan Runtian, originaire du bourg de Lanhe à Panyu, province du Guangdong, était une adepte du Falun Gong. Perturbée mentalement à cause des exercices du Falun Gong, elle croyait que Huang Daisheng, un vieillard du village, l'avait violée dans un autre univers et le considérait comme un démon. Le 6 février 2000, Yuan Runtian a grièvement blessé Huang Daisheng avec un couteau.

Lan Yunchang, originaire de Zhuyu, canton de Daxiang, district de Rong'an, au Guangxi, était un adepte du Falun Gong. Le 16 avril 2001, il a tué avec une hache un vieux villageois nommé Wei Shaoming. "Je veux l'emmener dans le monde merveilleux de la Roue de la Loi, a-t-il dit. Il est parti d'abord. Je le rejoindrai bientôt au Ciel. "

Guan Shuyun, originaire de la ville de Yinchun, province du Heilongjing. Le 22 avril 2002, pour « accéder à l'accomplissement» et « aller au ciel », elle a exercé la soi-disant « élimination du le démon », et a étranglé elle-même sa fille à l'âge de moins de 9 ans devant plus de 40 pratiquants du Falun Gong.

Chen Fuzhao, pratiquant du Falun Gong, province du Jiangsu. Du 25 mai au 27 juin de l'année 2003, pour augmenter le soi-disant « pouvoir de Gong », il a empoisonné 15 mendiants et 1 bouddhiste.

Pourquoi ces pratiquants du Falun Gong ont-ils tué les gens? Parce que Li Hongzhi leur a dit:

"L'humanité est dégénérée. Il y a partout des démons dans le monde humain. " (Zhuan Falun)

"Les démons dérangent vos exercices. " (Zhuan Falun)

"Chez vous, il y a peut-être des démons qui vous contrôlent. " (Commentaire de Zhuan Falun)

"Les grands démons sont à tuer. " (Commentaire de Zhuan Falun)

"Si la perversité a déjà atteint un point tel qu'on ne puisse plus la sauver ni la garder, alors on peut utiliser divers moyens de différents niveaux pour la contenir et pour l'éradiquer...Éliminer complètement la perversité a pour but de rectifier la loi, ce n'est pas une question de Xiulian personnel. " (Être à bout de Tolérance)

Ayant cru la théorie de l'«élimination du karma » de Li Hongzhi, plus de 1000 pratiquants du Falun Gong sont morts du refus de consulter le médecin ou de prendre des médicaments.

A cause des nuisances du Falun Gong à la vie et au esprit de l'homme, beaucoup de personnes, qui, avec le bon désir, sont tombés dans le piège du Falun Gong, sont morts du refus de consulter le médecin ou de prendre des médicaments, ce qui a mené aux tragédies. Au début de la maladie, il était possible que ces personnes continuent à vivre à condition d'accepter le traitement. Mais ils ont perdu la capacité du jugement sur la voie de la secte Falun Gong, et ils ont donné leur vie au démon et ont choisi le chemin de la mort.

Li Shulin, employé de la Société pétrochimique de Jinzhou, province du Liaoning, était un adepte du Falun Gong. En août 1994, il s'est rendu à Harbin pour écouter le prêche de Li Hongzhi. Lorsqu'il fut victime pendant une séance d'un thrombus cérébral, les siens demandèrent à Li Hongzhi de le soigner. Celui-ci dit qu'il s'agissait d'une réaction normale à la pratique des exercices et qu'il n'avait pas besoin de se faire soigner. Li Shulin est mort à Harbin à cause d'un traitement trop tardif.

Liu Fengqin, une retraitée de l'Usine des équipements postaux de Tianjin. Depuis qu'elle avait commencé à pratiquer les exercices du Falun Gong, elle se croyait "extraordinaire". Lors d'un accident de la route, elle eut une fracture. Mais elle refusa d'être soignée. "Il s'en faut de peu que j'obtienne la Grande Loi, a-t-elle déclaré. Je me ferai écraser si vous me demandez l'hospitalisation. " Le 27 décembre 1997, elle est morte à l'âge de 60 ans. Dans son agonie, elle n'a cessé de crier: "Sauvez-moi, Maître. Maître, maître..."

Xiao Hemei, employée de la gare d'Anshan au Liaoning, souffrait d'une maladie rhumatoïde. Après avoir commencé à pratiquer les exercices du Falun Gong, elle ne suivit plus de traitement. Lorsqu'elle se mit à souffrir à trois reprises d'un œdème général, elle voulut faire un examen à l'hôpital mais son mari, chef adjoint de la station d'instruction du Falun Gong à Anshan, l'en empêcha. Le 12 juin 1998, elle est morte à l'âge de 42 ans.

Zhang Jinsheng, paysan de Fuxin, province du Liaoning, était un adepte du Falun Gong. En 1997, il s'est brûlé le bras par accident. Mais croyant à "la dissipation du karma par le maître", il a refusé de se faire soigner. Le 27 novembre 1998, il est mort par suite d'une septicémie, à l'âge de 21 ans.

Bai Yunxiu, ouvrière retraitée, ville de Hengyang, province du Hunan, a commencé à pratiquer le Falun Gong à partir de l'été en 1995. Au mois de juillet 1998, Bai Yunxiu était prise de fièvre, et sa fille l'a prié d'aller à l'hôpital, mais elle a fermement refusé. Le 10 décembre, malgrès la maladie aggravée, elle a persisté à s'asseoir chez elle pour lire les « soutras » du « maître ». Quand elle n'a pas pu lire, elle a demandé à son mari de continuer à lire. Mais au cours de la lecture de son mari, elle est morte dans le canapé.

Xian Dong, employé de la ferme de Yacha, province du Hainan, avait été hospitalisé à cause de la maladie de foie. Après la pratique du Falun Gong, il a cru que le «corps de loi» de Li Hongzhi pourrait le protéger; ainsi, il a refusé de prendre des médicaments et de se faire faire une piqûre. Le 20 juillet 1999, sa maladie s'est agrravée et il a trouvé la mort à l' âge de 35 ans.

Xu Suzhen, originaire du Liaoning, pratiquait chaque jour 9 heures d'exercices du Falun Gong depuis 1997. Atteinte d'un rhumatisme, elle refusait de se faire soigner, croyant qu'il y aurait "dissipation du karma par le maître" et qu'elle serait guérie après la dissipation du karma. Le 2 juin 1999, elle est morte à l'âge de 49 ans.

Zhao Xueping, habitant l'arrondissement de Haidian, à Beijing, souffrait d'un cancer du sein. Grâce à un traitement, sa santé s'améliorait considérablement. Après avoir commencé à pratiquer les exercices du Falun Gong, elle se croyait protégée par le maître et refusait tout traitement. Elle est morte le 7 août 1998 à l'âge de 42 ans. Avant de mourir, Zhao Xueping a dit, pleine de regrets: "Le Falun Gong m'a tuée. "

Wang Zhexing, un retraité de l'Usine des roues dentées de Beijing. En juin 1999, il eut de la fièvre. Mais il croyait à "la dissipation du karma" et refusa tout traitement. Hospitalisé par ses enfants, il essaya même d'empêcher la transfusion. Il est mort le 14 juin.

Zhang Fengying, une retraitée du Palais de la culture de Zhumadian, province du Henan. Après avoir commencé à pratiquer les exercices du Falun Gong, elle refusa le traitement de sa cardiopathie, croyant que Li Hongzhi la guérirait et que son mari était un démon parce qu'il lui conseillait de se traiter. Le 4 décembre 1998, elle est morte d'un infarctus du myocarde, à l'âge de 55 ans.

Hu Xianzhi, professeur du Lycée de Baita, arrondissement de Jiangnan, ville de Langzhong, province du Sichuan. Il a pris les paroles de Li Hongzhi pour l'édit impérial, et depuis qu'il a attrapé la pancréatite, il a persisté à pratiquer le Falun Gong en souffrant de la douleur du ventre. Enfin, il est mort de la nécrose pancréatique à cause du retard du traitement.

Liu Shuhua, cadre de l'arrondissement de Xiangfang à Harbin, était une adepte du Falun Gong. Lorsqu'elle eut une rechute de l'hépatite, elle n'écouta pas les conseils des siens, croyant que le traitement entraînerait un abaissement de son "niveau spirituel" et que le maître ne la protégerait plus. Le 11 avril 1999, elle est morte à l'âge de 52 ans.

Hu Guangying, ouvrière retraitée de Shanghai, a attrappé une maladie de peau très ordinaire—la gratelle, mais comme elle était très ensorcelée par le Falun Gong, elle a persisté à ne pas se fair soigner. Le résultat est qu'elle est morte moins d'une demi-année après. Mais, le fait le plus déplorable est que son mari, Zhou Licheng, fou du Falun Gong, trouvait toujours que sa femme est «montée au ciel ».

Kuang Guanglan, employée de l'usine de l'acier spécial, à Shaoguan, province du Guangdong. Au début de l'année 1998, elle a commencé à pratiquer le Falun Gong. Elle a fermement cru la théorie hétérique que le Falun Gong pouvait guérir toutes les maladies. Depuis la pratique du Gong, elle a réfusé de consulter le médecin et de prendre des médicaments. Résultat, au lieu de s'améliorer, la colite a conduit à son trouble de l'esprit. Elle s'est suicidée 3 fois. Le 28 avril 2001, Kuang Guanglan est morte en buvant du pesticide.

Pourquoi ces pratiquants du Falun Gong ont-ils refusé de consulter le médecin et de prendre des médicaments? Parce que Li Hongzhi leur a dit:

"Lorsque nous les pratiquants nous souffrons à un endroit quelconque de notre corps, ce n'est pas une maladie, je vous ai déjà dit. Il s'agit du karma. " (Enseignement de la loi à la conférence de loi à New York, 1997)

"L'hôpital ne peut pas éliminer le karma, le médecin n'est pas pratiquant, il ne possède donc pas la puissance de vertu, il est un technicien parmi les gens ordinaires, il ne peut que vous supprimer la souffrance superficielle, et laisser votre maladie dans les couches profondes. Prendre des médicaments, c'est presser la maladie à l'intérieur du corps, cela équivaut à l'accumuler, on n'a plus mal en apparence, mais les maladies s'accumulent dans les couches profondes du corps. Il en est de même pour l'opération chirurgicale, par exemple: si quelqu'un a une tumeur, on l'enlève. On n'a enlevé que la matière superficielle, mais la cause réelle qui engendre cette maladie existe dans d'autres espaces, on n'a pas pu la toucher. " (Prédication de la loi à Sydney)

" C'est le karma engendré dans toutes les vies qui a causé la maladie. " (Enseignement de la loi à la conférence de loi à New York, 1997)

" En prenant des médicaments, vous ne pouvez que tuer les virus superficiels. En fait, les virus s'accumulent. A un certain degré, cette personne devient incurable" (Enseignement de la loi à la conférence de loi à New York, 1997)

Tous ces faits susmentionnés ont suffisamment montré que le Falun Gong, loin de respecter les droits de l'homme, a gravement violé les droits de l'homme sous prétexte de sauvegarder les droits de l'homme.

  
 Les articles concernés
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind