中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
Le Falun Gong nuit aux femmes
2009-03-24  sources:Kaiwind  Auteur:

Le sexe féminin était le victime principal du Falun Gong.

Selon les statistiques de la Fédération nationale des Femmes de Chine, la plupart des pratiquants du Falun Gong se sont composés des femmes et des vieillards qui étaient beaucoup plus fous du le Falun Gong que les autres pratiquants. Cela s'est manifesté par deux parts: d'une part, ils étaient convaincus des hérésies du Falun Gong et ont persisté à le pratiquer; d'autre part, pour parvenir au soi-disant «accomplissement », ils n'ont pas hésité à abandonner le travail, la famille, les affections et même la vie.

Le 23 janvier 2001, pour arriver à l'«accomplissement » et à l'«ascension au monde céleste », les 7 pratiquants du Falun Gong, y compris 5 femmes telles que Hao Huijun, Chen Guo et autres, se sont ensemble immolés par le feu sur la Place de Tian'anmen. Cela a causé 2 morts et 3 gravement brûlés jusqu'à la difformité.

Le 2 novembre 2005, Li Xiaoying, pratiquante du Falun Gong, ville de Shijiazhuang, province du Hebei, s'est immolée par le feu à Beijing, sur le trottoir de l'entrée sud de la rue de Nanchangjie.

Hu Guangying, ouvrière retraitée de Shanghai, a attrappé une maladie de peau très ordinaire—la gratelle, mais comme elle était très ensorcelée par le Falun Gong, elle a persisté à ne pas se fair soigner. Le résultat est qu'elle est morte moins d'une demi-année après.

Le mode de pensée insensé conduit sûrement à la conduite insensée. Ceux qui sont fous du Falun Gong traitent la vie et l'objet selon la pensée extrêmement fantaisiste du Falun Gong. Et les femmes pratiquant le Falun Gong ont en général une psychologie dépendante très grave, qui ont moins de confiance en la capacité de soi-même. Une fois qu'elles étaient fascinées par le Falun Gong, elles sont devenues passives en croyant que Li Hongzhi puisse arranger le tout sans la préoccupation d'elles-mêmes. Et alors, elles ont donné le tout, y compris le corps attrapé la maladie, les affaires familiales et les affections désordonnées, à Li Hongzhi pour le régler. Elles avaient une confiance aveugle en Li Hongzhi. Quand le dernier leur a demandé d'«aller au ciel pour l'accomplissement », elles se sont immolées pour l'«ascension au monde céleste ».

Jiang Yongping, chercheur adjoint de l'Institut de recherche sur les femmes de la Fédération Nationale des Femmes de Chine, a dit: « Li Hongzhi a contrôlé l'esprit des femmes en profitant de leurs faiblesses de sorte qu'elles ont finalement marché sur le chemin de destruction. Le Falun Gong était le massacreur qui a nui aux femmes.

Sous la nuisance du Falun Gong, certains femmes ont été tuées par des adeptes du Falun Gong, et certains femmes sont elles-mêmes devenues des meurtrières.

Au soir du 26 février 1998, Wu Deqiao, pratiquant du Falun Gong de la province du Jiangsu, a tué sa femme avec un couteau de cuisine alors que celle-ci l'empêchait de pratiquer les exercices du Falun Gong la nuit.

Le 20 février 2001, Wei Zhihua, pratiquante du Falun Gong, arrondissement de Longgang, ville de Shenzhen, a juré de « ne plus être le disciple de Li Hongzhi » après avoir vu clair la nature perverse de Li Hongzhi. 10 pratiquants du Falun Gong, y compris le mari de Wei Zhihua, en la considérant comme « un démon » qui détruisait la « grande Loi », ont cruellement ligoté Wei Zhihua en bouchant sa bouche et son nez de sorte que Wei Zhihua est morte d'étouffement.

A environ 17 heures du 25 novembre 2001, Fu Yibin, pratiquant du Falun Gong, arrondissement de Xicheng, Beijing, a tué chez ses parents son père et sa femme, et a gravement blessé sa mère avec un couteau. D'après Fu Yinbin, l'après-midi du 25, il a « realisé » que son père et sa famille devaient « s'en aller», donc il a tué son père et sa femme avec un couteau de cuisine et a gravement blessé sa mère.

Le 1 mars 2002, Lin Chunmei et Wen Yuping, pratiquantes du Falun Gong, Xinjiang, ont tué Mai Xinping, serveuse de l'hôtel de Hongbin, ville de Xianyang, province du Shaanxi, dans le but d'«apporter le salut aux gens». Lin Chunmei a dit lors d'interview: "Vous trouvez que nous avons tué une personne, mais nous trouvons que nous avons fait une bonne chose. Nous l'avons apporté dans le ciel, elle y est allée pour jouir du bonheur. "

Dupées par le Falun Gong, certaines adeptes ont abandonné leur amour, leur famille, et sont même devenues les esclaves de sexe du Falun Gong pour ainsi répandre le Falun Gong, leurs corps et âmes sont gravement ruinés.

Le 3 février 2008, le site Minghui qui donne des directions de pratiques aux adeptes de Falun Gong a publié des articles qui révélaient deux affaires criminelles.

Une adepte a été forcée d'épouser un homme qu'elle n'aime pas afin de laisser les autres apprendre Falun Gong, puisque les autres adeptes lui ont averti qu'elle commettrait des crimes graves si elle n'épousait pas cet homme, ce qui empêcherait celui-ci de pratiquer Falun Gong.

Une adepte de Falun Gong a été séduite et violée par un homme qui l'avait promis de lui apprendre Falun Gong. Après avoir cohabité et mis un enfant au monde avec cet homme, cette adepte a enfin décidé de quitter cet homme méchant. Cependant, certains vieux adeptes lui conseillaient de retourner chez l'homme méchant, puisque son départ laissait peut-être la famille de cet homme-là aller à l'encontre de la loi du Falun Gong. Elle a dû se sacrifier pour défendre « la grande Loi ».

Excités par Li Hongzhi, certains pratiquants du Falun Gong ont commencé la cultivation conjointe de l'homme et de la femme qui était en effet la débauche en public.

●En avril 2001, au village de Gongshangxin, ville de Laixi, province du Shandong, la police a arrêté plusieurs adeptes du Falun Gong qui exerçaient « la cultivation conjointe de l'homme et de la femme ». Des documents de la propagande du Falun Gong, une grande quantité de préservatifs ainsi que des aphrodisiaques tel que Xingba 2000 ont été découverts sur place.

●En 2003, une dizaine d'adeptes du Falun Gong de la province du Henan ont été arrêtés à la ville de Zhumadian lors de leur pratique de la cultivation conjointe de l'homme et de la femme. Parmi eux, il y avait de vieilles femmes, de vieux hommes, des filles et des garçons à l'âge fleurissant, même des mères et des filles, des frères et des soeurs.

«Dans les milieux des pratiquants, il existe une manière de cultiver et de pratiquer qui s'appelle la cultivation conjointe de l'homme et de la femme...La cultivation conjointe de l'homme et de la femme a pour objet de recueillir le yin pour compléter le yang et de recueillir le yang pour compléter le yin, ils se complètent mutuellement et se cultivent l'un l'autre afin d'atteindre l'équilibre du yin et du yang. . »(Zhuan Falun)

« La loi des hommes est contraire à la vérité...Ce qui est mauvais aux yeux des hommes est en effet bon. » (Enseignement de la loi au Canada en 2006)

«La loi de pratique et celle des hommes sont au contraire. »(Enseignement de la loi à San Francisco)

  
 Les articles concernés
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind