中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
Une interview avec He Zuoxiu : comment il dénonce et se bat contre le Falun Gong
2015-04-16  sources:Kaiwind  Auteur:

    

Le 26 novembre 1996, il m’est arrivé de trouver sur un stand de livres un livre intitulé Tourner la Roue de la Loi écrit par Li Hongzhi. Je pensais que c’était un livre destiné à la propagande du bouddhisme. Pourtant, une lecture attentive du livre m’a beaucoup surpris, car le livre utilise et dévalue le bouddhisme pour diffuser des idées superstitieuses. Alors je me suis rendu compte qu’il faudrait absolument prendre garde à Li Hongzhi et au Falun Gong.  
À cette époque-là, le Falun Gong s’est propagé très rapidement. Même certains étudiants diplômés de notre institut ont aussi commencé à pratiquer le Falun Gong. Possédé par le Falun Gong, un étudiant diplômé a été atteint de maladie mentale. Il ne mangeait ni parlait ni dormait pendant plusieurs jours. Les responsables de notre institut ont été informés de cette situation et ont envoyé immédiatement cet étudiant diplômé à un hôpital psychiatrique. Cet incident a clairement montré que le Falun Gong rendrait facilement les pratiquants psychopathes et que les gens devraient être avertis de ce fait.   

Alors, quand j’étais interviewé par le programme « Beijing Express » de la chaîne de télévision de Beijing, j’ai dit : « Les pratiquants du Qigong doivent avoir une idée claire des fonctions du Qigong. On peut bénéficier du Qigong dans une certaine mesure, mais certains Qigong peuvent rendre les pratiquants foux, tel que le Falun Gong. C’est pourquoi les pratiquants doivent y faire très attention. » À ma surprise, après la diffusion de cette interview, la station de télévision de Beijing a été assiégée par des pratiquants du Falun Gong. Quant à moi, j’ai reçu un grand nombre de lettres qui exprimaient la même idée de défendre le Falun Gong. La plupart des lettres étaient de Shenyang, ce qui a montré qu’il s’agissait d’un mouvement spécialement organisé.  

Pendant la même période, des adeptes du Falun Gong ont assiégé beaucoup d’autres agences de presse, ce qui a fait grand bruit. La plupart des agences de presse assiégées ont été forcées à faire des excuses, seulement quelques agences ont résisté à la pression.   

Les menaces venant de la part de l’organisation du Falun Gong n’ont pas réussi à m’effrayer, car la vérité était de notre côté. Donc, j’ai saisi toutes les occasions possibles pour continuer à dénoncer le Falun Gong dans les médias. Par exemple, j’ai critiqué le Falun Gong dans le magazine La Tendance de la Science et de la Technologie et dans un journal académique de Xi’an. Ces deux agences ont toutes été assiégées par des pratiquants du Falun Gong. Plus tard, j’ai publié un article dans le magazine La Revue de la Science pour les Adolescents pour attaquer le Falun Gong.   

Début 1999, le magazine La Revue de la Science pour les Adolescents publié par l’Université normale de Tianjin m’a invité à écrire un article pour les adolescents. Alors j’ai écrit l’article intitulé « Je suis contre la pratique du Qigong chez les adolescents », car je pensais que les adolescents devraient prendre garde aux dangers de certains Qigong. Dans cet article, j’ai parlé de deux dangers du Falun Gong. Premièrement, le Falun Gong diffusait des idées superstitieuses et préconisait le soi-disant « loi de l’esprit primordial ». Deuxièmement, le Falun Gong pourraient rendre les pratiquants foux, pour l’illustrer, j’ai cité l’exemple de l’étudiant diplômé de notre institut qui avait été atteint de maladie mentale en raison du Falun Gong.   

Dans l’article, j’ai spécialement mentionné que l’étudiant diplômé avait pratiqué de nouveau le Falun Gong après s’être rétabli à l’hôpital et qu’il était devenu fou pour la deuxième fois. Cette fois-ci, il ne cessait pas de murmurer : « Maître Li Honzhi me porte toujours l’attention. » Cela prouvait justement que c’était la pratique du Falun Gong qui l’avait rendu fou. Comme les pratiquants du Falun Gong refusaient de reconnaître la réalité, ils ont été irrités par mon article. Alors ils ont assiégé l’Université normale de Tianjin et le siège de La Revue de la Science pour les Adolescents. D’ailleurs, pour duper les adeptes, l’organisation du Falun Gong ne leur permettait pas de lire mon article sous prétexte que l’article était trop long et que l’article était tout à fait contre le Falun Gong. Mais en fait, mon article était très court, de quelque 1000 mots, et je n’ai mentionné le Falun Gong que deux fois dans l’article. L’organisation du Falun Gong a trompé un bon nombre de pratiquants pour les inciter à assiéger l’Université normale de Tianjin. Voilà l’histoire que j’ai vécue.   

  
 Les articles concernés
  · YAN Jigang s’est immolé pour la plénitude parfaite
  · Une pratiquante de Falun Gong appelée TANG Shuling a battu à mort sa propre fille avec un bâton
  · Le chef du Parti travailliste de Nouvelle-Zélande : le Falun Gong doit révoquer les reportages mensongers
  · Le Tribunal supérieur de Hongkong a réfuté l’accusation de Falun Gong contre le Département de l'Hygiène alimentaire et environnementale de Hongkong
  · Un institut malaisien a subi des protestations de la part de l’organisation du Falun Gong à cause de son refus de rapporter le Falun Gong
  · Un site ukrainien a émis un avis d'alerte pour demander au public d’être vigilant à l'exposition du Falun Gong
  · La révélation de la rumeur du Falun Gong que « la police a extorqué cinq millions de yuans »
  · La mort tragique de WANG Cuiyuan (photo)
  · Les cinq ans dans un cauchemar (photo)
  · SIMA Nan: les medias du Falun Gong sont des machines à rumeur
  · Le média du Falun Gong vitupère New York Times
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind