中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
Croyant le gong magique, ZHANG Yulian garde le cadavre pour attendre la rentrée de l'âme
2011-07-13  sources:Kaiwind  Auteur:YI Lin

ZHANG Yulian, féminin, née en 1938, habite dans la rue Shenliaodong du district Tiexi de la ville Shenyang de la province du Liaoning. Elle est ouvrière retraite d'une petite usine de tracteur à Shenyang. Son mari s'appelle XU Xixian, né en 1935. Le couple était un bon exemple connu du quartier qui avait une très bonne relation conjugale. Ils ont un fils et une fille pieux et soumis.

En 1995, ZHANG Yulian qui était en retraite depuis longtemps a passé son temps à ne rien faire tous les jours. Elle s'est souvent sentie fatiguée, donc afin de fortifier le corps, elle a commencé à pratiquer le Falun Gong sous les conseils forts de son voisin.

Ainsi, elle pratiquait le gong avec son voisin sur une place tous les jours. Après une période, elle a rassemblé l'énergie et en était très contente. Elle s'est cru qu'elle avait trouvé un bon moyen de faire les exercices. Une fois, rentrée de la cérémonie funèbre d'un ami, l'idée simple de fortifier le corps de ZHANG Yulian s'est transformée en envie d'être protégée par le gong magique. En ce moment-là, le voisin lui a dit que la pratique avait de nombreux avantages et qu'à condition qu'on soit bienveillant et sincère, le gong irait exercer une action et protéger le corps du pratiquant, même envoyer le pratiquant au paradis pour passer de bons jours.

Ayant un gong si magique, état d'esprit de ZHANG Yulian s'est beaucoup relâché et elle avait un visage épanoui pendant une période. Son mari XU Xixian était souffreteux dès l'enfance et a souffert de l'hyperlipidémie et du foie gras. Par conséquent, ZHANG Yulian n'avait laissé échapper aucune occasion favorable pour louer les avantages du Falun Gong devant son mari en citant et exagérant l'exemple d'elle-même. Désormais, les deux étaient non seulement un couple, mais aussi des amis de pratiquant intimes.

Pour élever le niveau le plus vite possible, le couple a fondé un groupe d'étude de la loi à la maison. Puis ils ont invité beaucoup de pratiquants chez eux pour étudier la loi devant le portrait de LI Hongzhi. Ils ont organisé de plus des réunions d'échange irrégulièrement. Avec le temps, ils ont établi un exemple de pratiquant élevé parmi les autres pratiquants, ZHANG Yulian qui était toujours éloquente a été choisie d'être le directrice du poste de guide. Voyant le résultat de l'étude de la loi, elle a débordé de joie et encouragé son mari à intensifier la pratique et attendre le moment où la colonne apparaîtrait, parce que d'après elle, c'est le moment où le gong magique commence à le protéger.

Dès le commencement de la pratique, ZHANG Yulian avait de temps en temps mal à la tête, au rein et aux jambes, mais elle n'a jamais pris les médicaments ni reçu les traitements médicaux à l'hôpital. Pour les maux légers, cette femme robuste pouvait résister, ZHANG Yulian croyait pour autant que le maître fût en train de purifier son corps et que le karma était presque éliminé.

Néanmoins, l'état de XU Xixian n'a pas été beaucoup amélioré, a fortiori un grand progrès. Bien qu'il ait insisté à pratiquer le gong et à étudier la loi tous les jours, sa santé était encore mauvais. Comme il n'a pas pris les médicaments et n'a pas fait attention au ménage de la santé depuis longtemps, la maladie de foie s'est de plus en plus aggravée et il est devenu plus maigre. Ayant un visage cireux, il était souvent fatigué et avait des difficultés à manger. Puis, incapable de supporter la douleur, il avait d'abord l'idée d'aller à l'hôpital, mais ZHANG Yulian qui s'est excitée sur la pratique l'a empêché immédiatement en le blâmant et instruisant : «la maladie est l'apparence de la fumée noire, les cellules sont en train d'être remplacées par la matière d'haute énergie, ton corps deviendrait le corps bouddhiste jamais malade quand il est complètement purifié par le maître. L'inconfort est causé par le karma, si tu es fragile, elle sera forte, si tu es fort, elle s'en ira naturellement. Regarde-moi, comme je suis en bonne santé ! Peut-être c'est les épreuves données par le maître. » Ayant entendu ces mots, XU Xixian s'est senti honteux de son propre idée et croyait que la plénitude parfaite était tout proche, donc il a intensifié le gong en ignorant les symptômes. En ce moment-là, la tête de ZHANG Yulian était pleine de la loi et de l'élevée du niveau, elle vivait seulement pour la pratique.

Après plusieurs années de pratique, l'état de XU Xixian est allé de mal en pis. Maigre comme une allumette, il marchait clopin-clopant et chaque fois qu'il voulait monter les escaliers, il était obligé de se reposer plusieurs fois. Néanmoins, il croyait fermement qu'en plus du karma éliminé par le maître, il devrait payer le karma dû pendant la dernière existence. ZHANG Yulian était très satisfaite des idées de son mari. Encouragé par sa femme, XU croyait plus profondément que l'inconfort du corps est l'augure de la protection du gong magique.

Dû au refus des traitements médicaux, XU Xixian souffrait petit à petit du liquide ascitique au ventre. Comme les symptômes n'étaient pas très clairs, son ventre s'est transformé en celui de batracien et il a commencé à avoir les difficultés de respirer et marcher, parfois la nausée, avec une mine déterré. Mais il a insisté à refuser les médicaments et les injections, mais faisait tous ses efforts à pratiquer le gong, faire la méditation et étudier la loi, afin de réprimer la réplétion du ventre. Quand les enfants sont rentrés chez leurs parents, ils ont beaucoup craint de la santé de leur père, et lui ont conseillé d'aller à l'hôpital, mais ce vieux couple était très opiniâtre qu'ils ne voulaient pas entendre ces mots. Les enfants qui suaient d'angoisse n'avaient aucun moyen praticable.

La pratique du Falun Gong depuis longtemps a rendu l'idée de XU Xixian déviante et l'air idiot avec les yeux ternes. Quand il a dit : le monde humain n'est qu'une auberge des hommes, les pratiquants vont abandonner tôt ou tard l'apparence dégoûtant (le corps)… les enfants sont restés bouche bé.

Malgré que l'état de santé de XU Xixian soit allé de mal en pis, le couple ne s'en est pas inquiété, parce qu'ils croyaient profondément : rien ne se passerait si le corps de la loi du maître les protège. Ainsi ils ont insisté à encenser, faire la méditation, étudier la loi et se prosterner tous les jours. Enfin, XU Xixian qui avait déjà refusé les traitements médicaux et les médicaments pendant plus de quatre ans ne pouvait plus supporter la douleur, il a perdu la connaissance à la maison après une pratique forte au mois d'avril 1999 et ne s'est plus réveillé, à l'âge de 64 ans.

ZHANG Yulian qui avait lu une dizaine fois du Zhuan Falun ne pouvait pas accepter la mort de son mari XU Xixian. Elle croyait profondément les propos de LI Hongzhi : « la vraie vie d'un homme est l'âme », « d'après les pratiquants élevés comme nous, l'âme est encore vivant après la mort ». À son avis, «un pratiquant peut avoir beaucoup de corps vivants, la soi-disant mort n'est qu'une séparation entre le corps et l'âme lors de la méditation et une illusion dans le monde des communs, l'âme qui protège le corps est toujours vivant. À condition qu'elle garde bien le corps de son mari, le maître va certainement l'aider à faire rentrer l'âme.

Par conséquent, elle ne s'est point effrayée, même n'a pas informé ses enfants, parents et amis de la mort de son mari. Elle l'a habillé et mis à plat sur le lit puis elle a mis un Zhuan Falun à côté du corps. Elle croyait que le corps de la loi du maître pourrait faire rentrer l'âme de son mari, donc elle a prié pour la rentrée de son mari en se prosternant et encensant devant le portrait de LI Hongzhi. Elle a choisi le minuit pour vénérer le « bouddha » (le portrait de LI Hngzhi) et connecter le gong, dans l'espoir d'accueillir l'âme de son mari. Elle a accompagné le corps pendant trois jours et trois nuits, en refusant la nourriture et l'eau. Malgré cela, son mari n'est plus réveillé. Si leur fils n'était pas rentré à la maison, ZHANG Yulian aurait dû faire plus de bêtise qu'on ne peut pas imaginer.

  
 Les articles concernés
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind