中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
Le Falun Gong est très joyeux de voir les malades mentaux britanniques être punis (photo)
2014-02-07  sources:Kaiwind  Auteur:HAO Mai

Selon les reportages des médias étrangers, certains pratiquants du Falun Gong qui « ont clarifié la vérité » dans le Quartier Chinois de Londres ont été attaqués l’après-midi du 19 octobre par un Britannique d’origine philippine avec des œufs, dont un pratiquant a été frappé et blessé par des œufs. Après une enquête et vu la maladie mentale de l’attaquant, la Cour de Magistrat de l’Ouest de Londres a légalement rendu une sentence avec clémence le 11 novembre. Néanmoins, le Falun Gong a non seulement refusé de tolérer ce malade mental, mais propagé sans contrainte cette affaire par ses medias.

 

L’attaquant britannique d’origine philippine Alexander Ortiz (au milieu)

Il est rapporté que le juge a fait un verdict clément en tenant compte de la maladie mentale de l’accusé. Le juge de la Cour de Magistrat de l’Ouest de Londres a condamné l’attaquant à un service social, à une surveillance de 24 mois et à une indemnisation de £ 200 au blessé, tout en bénéficiant d'un traitement de la santé mentale.

Pour les malades mentaux qui ne peuvent pas contrôler leurs actions, les sanctions pénales pourraient être renoncées ou réduites, et il s'agit d'une pratique internationale. En Chine c’est la même chose. Selon le premier alinéa de l'article 18 du Droit Pénal, les malades mentaux n'ont pas besoin d'être pénalement responsable, et « il faut demander à leur famille ou tuteurs de renforcer la surveillance et le traitement médical ; si nécessaire, le gouvernement peut imposer un traitement mental. » En général, la grande majorité de la partie lésée peut accepter un tel jugement ; les victimes des blessures mineures peuvent même arriver à une compréhension pour les malades mentaux.

En dépit de la violation de la loi de ce malade mental Alexander Ortiz, la conséquence de cet événement n’est pas grave. Toutefois, le Falun Gong qui se vante toujours de l’« Authenticité-Bienveillance-Tolérance » n'a pas montré la moindre tolérance. Au contraire, il a rapporté en version chinoise et anglaise avec enthousiasme la décision du juge et l’a mal interprétée comme une intimidation à la malade mental en établissant arbitrairement un rapport entre cet événement isolé à la répression du PCC sur le Falun Gong. Lorsqu’il énumérait les « huit » attaques sur les pratiquants dans le quartier chinois, il n’a jamais réfléchi sur la vraie cause de cette colère publique. En fait, ce dont le public est dégoûté, c’est que le Falun Gong répand de faux bruits pour créer des incidents et détruit l'image des Chinois sur le territoire britannique.

  
 Les articles concernés
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind