中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
Le mal de tête est « guéri » comme ça
2010-04-01  sources:Kaiwind  Auteur:PAN Runyuan(narrateur), CAO Ping(greffier)

Je m'appelle PAN Runyuan, féminin, née en avril 1939, habitante du bourg de Tiantang du district de Xinhuang dans la province du Hunan. J'ai commencé à pratiquer le Falun Gong en 1996 et ne pouvais pas m'en tirer en un moment.

Un jour du mois de mars de 1999, une de mes voisins SUN Shunying est allée chez moi avec sa petite-fille. J'ai trouvé que la petite fille langoureuse et insensible à mon appel. Dès la première vue, SUN m'a dit : « ma petite-fille a une forte fièvre, elle a mal à la tête. As-tu le livre Zhuan Falun? Lis-le pour guérir le mal de ma petite-fille. »

SUN et moi, nous étions deux pratiquants du Falun Gong et nous étions illettrées. Malgré que nous ne puissions pas lire bien les livres de Falun Gong, à travers les enregistrements et l'étude collective depuis longtemps, nous pouvions quand-même nous souvenir d'un peu de Zhuan Falun, donc nous croyions que « de lire Zhuan Falun pouvait guérir tous les malades. » Puis je lui ai demandé l'état de sa petite-fille et touché son front, et je l'ai trouvé un peu chaud, je croyais qu'elle a attrapé la grippe. Ensuite, j'ai pris le livre de Zhuan Falun, et l'ai lu pour sa petite-fille. Je suis illettrée, donc je l'ai lu en désordre d'après ma mémoire. Plus tard, ma belle-fille aînée est rentrée à la maison, elle m'a tirée dans la chambre et demandé : « Qu'est-ce que tu fais ? » Je lui ai dit tout l'événement et elle m'a dit : « sa petite-fille est gravement malade, il faut l'envoyer à l'hôpital tout de suite, tu la laisse ici, comment faire en cas où il lui arrive un accident ? Il vaut mieux les expédier.» Les mots de ma belle-fille m'a avertie : j'ai déjà lu les soutras pour un moment, mais la fille n'avait aucun signe d'amélioration, si elle ne pouvait pas s'améliorer, comment dois-je faire ? En temps ordinaire, j'ai souvent débité des mensonges, pour provoquer mes voisins pratiquer le Gong, que ma céphalée et lombalgie ont été guéries par la pratique du Gong. Et en ce moment-là, si je les expédiais, c'est-à-dire j'admettrais que le Falun Gong ne pouvait pas guérir un malade. En ce cas-là, tous les voisins pourraient certainement se moquer de moi. Juste au moment où j'étais embarrassée, il y avait une idée qui a tout à coup surgi dans ma tête : il fallait faire prendre des médicaments à la fille clandestinement, et puis continuer à lire Zhuan Falun, et si sa malade était guérie, on croirait que c'était le Gong qui a guéri la malade.

J'ai une petite-fille qui était autant âgée que la fille, donc on préparait toujours des médicaments antipyrétiques. À ce moment-là, la fille a dit qu'elle avait soif, et j'ai trouvé que c'était une bonne occasion, et dit à ma belle-fille : « Prends des médicaments antipyrétiques et les mélange avec de l'eau. Que la fille prenne l'eau et ne dis pas la vérité à la voisine. Sa petite-fille sera mieux après se réveiller. » En entendant mes mots, ma belle-fille n'a rien dit, elle m'a donné des médicaments, et je les ai mis dans de l'eau bouillie. Afin de garder la fille de distinguer le goût des médicaments, j'ai mis aussi du sucre dans l'eau. SUN Shunying ne savait rien sur cette affaire. Puis, j'ai porté l'eau devant la fille en disant les soutras de Zhuan Falun, et l'ai laissé boire l'eau mêlée des médicaments antipyrétiques et du sucre. Plus tard, la fille a voulu dormir, et je l'ai prise et couverte dans mon lit et. Sortant de la chambre, j'ai continué à lire Zhuan Falun avec SUN Shunying. Quelques heures plus tard, la fille s'est réveillée, elle a dit qu'elle n'avait plus souffert le mal, elle a touché son front et trouvé qu'elle n'avait plus de la fièvre. SUN Shunying a dit : « Zhuan Falun est très bon, c'est regrettable que nous soyons illettrées, si nous pouvions lire le livre entier, c'est beaucoup mieux. » Elle a aussi dit que mes pouvoirs de Gong étaient très forts et qu'elle m'a remercié de guérir la malade de sa petite-fille.

Dès alors, le fait que j'ai guéri le mal de tête de la petite-fille de SUN Shunying est répandu dans tout le village, tout le monde dit que je suis magique !

 

(Kaiwind.com, Le 12 novembre 2009)

  
 Les articles concernés
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind