中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
Elle est allée au « monde céleste en plein jour » de cette manière (photo)
2013-11-08  sources:Kaiwind  Auteur:ZHANG Xianyou

Le matin du 31 mai 2001, une femme s’est jetée par la fenêtre du bâtiment résidentiel du personnel de la première corporation de puissance thermique de la province du Heilongjiang. Cette femme qui s’appelle MAO Yali, employée de ladite corporation, est décédée sur place.

MAO Yali, féminin, née le 5 juin 1959, était cassier de la première corporation de puissance thermique de la province du Heilongjiang.

MAO Yali s’est mise au rang des pratiquants du Falun Gong en mai 1997. Etant donné qu’elle penchait sur la table pour travailler depuis longtemps, elle souffrait de l'arthrose cervicale et de l'hypertension. Sous l’introduction de sa collègue LI Wei, MAO Yali a commencé de pratiquer le Falun Gong.

Une période après, elle sentait se débarrasser de la mauvaise habitude de se lever tard et avoir plus d’énergie, donc elle s’est abandonnée au Falun Gong. Désormais, elle lisait le livre Zhuan Falun, récitait les soutras et écoutait l’enregistrement, la pratique occupait la plupart de sa vie. Progressivement, elle a été profondément attirée par le Zhuan Falun dans lequel LI Hongzhi parle du « niveau élevé », du « monde céleste » et de la « plénitude parfaite ».

En juillet 1999, l’Etat a interdit le Falun Gong légalement. En attendant, son mari lui a conseillé de se réveiller et de retourner à la vie normale, mais elle était tellement fascinée qu’elle a totalement négligé la famille, l’enfant et le travail justement pour participer aux diverses activités du Falun Gong et pratiquer le gong de tout cœur.

Fin 2000, son mari intolérable a voulu divorcer avec elle, et tous les proches et amis l’ont blâmée. À la fin des ressources, ses proches l’ont fermée dans la chambre et lui ont interdit de sortir, mais elle a insisté la pratique à la maison lors de laquelle tantôt elle riait, tantôt elle pleurait.

Comme son mari avait à travailler et à soigner leur enfant qui faisait ses études, il a prié la sœur de MAO Yali pour la surveiller : « Tu vois, elle paraît avoir un problème mental qui la fait tantôt rire tantôt pleurer, tantôt avoir l’esprit clair tantôt perdre la connaissance. Prête attention à Yali et empêche sa pratique, ce serait bon pour son état d’esprit. Une fois son état d’esprit stabilisé, on l’emmènera à l'hôpital. »

Dès lors, sa sœur l’a surveillée tous les jours, mais elle n’avait pas assez d’énergie à cause de son âge. Une fois qu’elle faisait une sieste, MAO Yali profiterait du temps pour pratiquer le gong, ce qui a souvent fait pleurer de colère sa sœur.

Un jour, MAO Yali dit à sa sœur : « Tu sais le monde céleste ? Si on y va en plein jour, on pourra atteindre la plénitude parfaite. Quelle magnifique chose ! » Très effrayée de ces mots, sa sœur n’a même plus osé dormir pendant la nuit.

Le 31 mai 2001, vers 09h00 du matin, sa sœur a entendu un boum lorsqu’elle était aux toilettes. Elle dépêcha d’entrer dans la chambre mais personne n’était là. Par la fenêtre ouverte, sa sœur baissa les yeux du quatrième étage et vit une femme couchée sur une mare de sang, entourée de gens.

Descendue clopin-clopant, sa sœur éclata en sanglot en la porter dans les bras. MAO Yali, gorgée de sang, dit par intermittence à sa sœur : « Dis à tous, le monde céleste est faux». Puis elle ferma les yeux à jamais.

 

  
 Les articles concernés
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind