中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
J’étais séduit par une femme
2014-03-21  sources:Kaiwind  Auteur:LI Fu & XUE Jian

Je m’appelle LI Fu, 47 ans, habitant du village Longjing du bourg Shikeng du district Mei de la ville Meizhou de la province du Guangdong. Je vivais depuis mon enfance dans un village lointain comme un agriculteur honnête et droit. Depuis début 2008, je travaillais comme chaudronnier dans une compagnie de la ville Meizhou et ma femme travaillait à Shenzhen, alors que notre fille habitait chez ma sœur. Malgré nos rencontres peu nombreux, la vie était assez sûre et aisée.

En août 2010, j’ai fait connaissance avec ZHANG Xueya qui était une nouvelle ouvrière de l’emballage de notre compagnie. C’était une femme de taille moyenne plus de 30 ans qui habitait à Meizhou. Comme elle était belle et blanche, beaucoup d’ouvriers de notre compagnie ont été attirés par elle, mais moi qui me connaissais bien n’ai jamais eu l’idée de la poursuivre. Comme d’habitude, j’ai profité de mon temps libre pour gagner de l’argent supplémentaire comme porteur dans la division de l'emballage. Il paraît que je gagnais la « faveur » de « Dieu » parce qu’il m'a mis en contact avec elle. Un jour, après la pluie, le sol était glissant et tous les autres ouvriers n’ont pas voulu travailler aussi tôt à cause du mauvais temps, mais je suis arrivé de grand matin sur le chantier. Après avoir porté quelques chariots de marchandises, j’étais bien fatigué. Juste en ce moment, ZHANG Xueya a apparu. Elle m’a aidé à transporter les marchandises et chaleureusement causé avec moi. Lorsqu’elle m’a recommandé de ménager ma santé, je sentais chaud dans mon cœur.

Désormais, nous avons commencé à bavarder et elle a apparu autour de moi de plus en plus fréquemment. En raison de notre même pays natal, nous avons eu de nombreux sujets communs et été de plus en plus proches. Elle m’a souvent invité à courir les magasins. Au début, je l’ai délicatement refusée en raison de mes embarras d'argent. Après quelques refus, elle semblait comprendre mes pensées. Elle m’a forcé à l'accompagner pour faire du shopping en disant qu’elle avait de l’argent. Ayant du mal à repousser sa grande prévenance, j’ai serré les dents pour l’accompagner. Enfin, elle m'a non seulement invité à dîner, mais aussi acheté un vêtement. Lorsque je travaillais de nuit, elle a même attendu jusqu’à la fin du travail pour prendre collation du soir avec moi. Quand elle a su que j’habitais seul dans un logement loué, elle est devenue plus enthousiaste envers moi. Elle a demandé de me donner de la nourriture et de faire la lessive pour moi. Sous sa suggestion ambiguë et comme j’avais déjà vécu une longue vie de séparation, j’ai finalement brisé la ligne de fond morale et eu une relation sexuelle avec elle. Pendant les jours suivants, elle est souvent venue chez moi et nous avons pour autant maintenu une relation étroite dans cette situation inexplicable.

Un jour de juillet 2011, ZHANG Xueya m’a montré une pile de livres et dit que le gong écrit dans les livres était le meilleur gong du monde : « Je suis pratiquante du Falun Gong. C’est un très bon gong. Il peut cultiver l’esprit humain et faire devenir les bouddhas. Tu dois me suivre. » Sachant l’illégalité du Falun Gong et n’ayant même pas assez d’argent pour vivre, je l’ai refusée. Ce que je ne m'attendais pas, c’est qu’elle a soudainement changé de visage. Elle m’a réprimandé et menacé de me renier. Comme je me suis attaché à ZHANG Xueya de plus en plus profondément, j’ai immédiatement capitulé : « D’accord, d’accord… » Voyant que j’ai accepté sa demande, elle s’est retournée à la femme douce et aimante. Ainsi, je me suis mis au rang des pratiquants du Falun Gong.

En fait, je ne m’intéressais vraiment pas à la pratique du Falun Gong, mais une fois que l’idée d’abandonner la « pratique » est venu dans ma tête, ZHANG Xueya m’a accordé une petite « faveur » et je suis devenu pour autant de plus en plus obéissant. Puis elle a commencé de m’«instruire ». Après quelques jours de pratique, je suis tombé dans le piège du Falun Gong. Pendant les jours suivants, ZHANG a « veillé » sur moi et m’a demandé de lire les livres du Falun Gong, d’écouter les enregistrements, de faire la méditation, de copier les soutras et d’étudier la loi avec elle. Si je pratiquais bien, elle a été d'accord pour avoir des relations sexuelles avec moi, mais si je pratiquais mal le gong, elle m’a quitté tout de suite.

Etant donné que je n'ai pas été en contact avec ma femme depuis longtemps, celle-ci est venue à Meizhou pour me voir et a su pour autant ma pratique du Falun Gong et ma relation inappropriée avec ZHANG. Ma femme en était très fâchée et m’a conseillé de ne plus croire ZHANG et de cesser la pratique de la secte Falun Gong. Elle m’a dit que si je m'arrêtais au bord du précipice, notre fille et elle-même me pardonneraient. En ce moment-là, j'étais très hésitant : dois-je croire ma femme ou croire ZHANG Xueya ?

ZHANG Xueya m’a strictement dit : « Le Falun Gong est un Dafa du monde. Seulement ceux qui pratiquent le Falun Gong ne peuvent pas été éliminés. » Ayant peur d’être éliminé, je me repaissais de rester avec ZHANG Xueya et j’ai même changé mon logement pour éviter ma femme. Ma femme n’a pas cessé de me conseiller, mais je lui ai même répondu avec des coups de poings et de pied. Tous les amis et proches m’ont empêchés, mais j’ai fermé les oreilles et ne pensais qu’à mon chère ZHANG Xueya. Pendant les jours suivants, j’ai propagé la loi et clarifié la vérité comme un bœuf. La dernière fois, j’ai été arrêté à cause de la délation du public. Néanmoins, ZHANG Xueya qui m’avait « pris en considération » m’a quitté sans laisser aucun mot.

Ayant perdu totalement confiance en moi, ma femme n'est jamais revenue. Ma famille a été tout détruite.

  
 Les articles concernés
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind