中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
ZHU Xiaomei : mon histoire complète d’être trompée (photo)
2014-05-23  sources:Kaiwind  Auteur:ZHU Xiaomei

 

Le tract du Falun Gong

Je m’appelle ZHU Xiaomei, 51 ans, née au bourg Hu du district Jinyun de la province du Zhejiang. Au premier mois lunaire de cette année, j’ai visité ma cousine qui habite au district Xianju de la ville Jinhua. Elle m’a dit que le Dieu Tout-Puissant est descendu et si on le croyait, on pourrait obtenir la bonne récompense. D’après elle, les malades n’auraient pas besoin de prendre les médicaments, une fois qu’ils disaient en fermant les yeux « Dieu Tout-Puissant, je vous félicite, je vous remercie », ils se guériraient. Progressivement, je me suis mise au rang des adeptes du Dieu Tout-Puissant. Un mois après, je suis rentrée du district Xianju, et ma cousine a pour autant transmis mes relations du district Xianju au district Jinyun.

Je suis une cardiaque depuis ces dernières années et il y a de temps en temps où mes prières paraissaient être utiles, et c’est pourquoi je croyais plus fermement au Dieu Tout-Puissant. Mais une fois, la maladie était trop souffrante et toutes les prières étaient incapables de soulager la douleur. Voyant ma situation, mon mari a pris rendez-vous à un spécialiste de l’Hôpital Huashan de Shanghai et m’a forcé d’aller à l’hôpital. À bout de ressources, nous avons pris un autobus pour aller à Shanghai. Descendus de l’autobus, un couple nous a demandé avec enthousiasme : « Vous n’êtes pas habitants de Shanghai, n’est-ce pas ? Où allez-vous ? » Comme nous étions deux étrangers complets à Shanghai, nous leur avons répondu : « On va à l’Hôpital Huashan pour la maladie cardiaque. »

« Oh, la maladie cardiaque, j’ai eu une crise cardiaque aussi. Mais le médecin m’a dit que je devais subir une opération dont j’avais très peur, et plus tard j’ai trouvé une pharmacie ancestrale. Il y a un vieil spécialiste de médecine chinoise qui m’a prescrit et donné des remèdes traditionnels chinois, et je me suis guéri après avoir pris les médicaments. Je peux vous y emmener. »

Moi, j’avais également peur de subir une opération. Devant leur enthousiasme, j’ai pensé tout à coup au tract concernant l’« Œil de Dieu » et les ai considérés comme mes saveurs envoyés par le Dieu Tout-Puissant qui m’aiderait à éviter la douleur de maladie.

Après un long chemin, mon mari et moi avons suivi le couple dans une pharmacie chinoise, où un vieil homme s'habillant comme un médecin a pris mes battements du pouls et regardé mon enduit lingual. Puis il a prescrit un paquet de médicaments traditionnels chinois et nous demandé sept mille yuans. Nous n'avons pas eu beaucoup de doutes, parce qu’à nos yeux, le médecin me sauverait certainement. Après avoir payé les médicaments, nous sommes retournés au district Jinyun.

Rentrée au district Jinyun, les missions que le supérieur m’a confiées étaient de plus en plus. Je devais ’évangéliser cinq personnes par semaine pour leur faire s’engager dans notre groupe. Si je ne pouvais pas accomplir cette tâche, je serais obligée de distribuer les tracts. À bout de ressources, j’ai forcé mon mari de me conduire partout dans le village pour distribuer les tracts et mis toutes les affaires de ménages à l’écart, y compris les soins de ma petite-fille.

Quelques jours avant, le gouvernement a envoyé m'éclairer et analyser la nocivité du Dieu Tout-Puissant. Progressivement, je m’en suis réveillée et ai eu le sentiment d’être libérée. Moi, qui ai dépensé plus de sept mille yuans pour acheter des médicaments, ai déjà manqué la meilleure heure de traitement et même forcé mon mari d’évangéliser le Dieu Tout-Puissant avec moi. Enfin, mes enfants se plaignent et ma petite-fille a peur de moi. Si je ne peux pas évangéliser moi-même, comment évangéliser les autres ? En tant que miroir négatif, j’espère que les autres adeptes du Dieu Tout-Puissant pourraient s’en dégager, parce que celui qui ajoute foi à cette secte n’aurait pas de bonne fin.

  
 Les articles concernés
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind