中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
Elle est allée à la Terre des morts avec ses remords (photo)
2014-07-07  sources:Kaiwind  Auteur:LIN Xiao

 

HAO Ping 

HAO Ping, 74 ans, ouvrière retraitée d’une usine de plastique dans la ville Jiamusi de la province du Heilongjiang. J’habite dans le même quartier avec elle et nous étions très proches.

HAO Ping était une femme douce et bienveillante et vivait une vie tranquille et simple. À cause de la mort prématurée de son mari et de la séparation avec ses enfants, elle se sentait souvent très seuls. Elle ne pouvait pas faire du travail dur à cause de son essoufflement, mais avec les médicaments, sa vie n’était pas très difficile.

Un matin du début de l’été 1995, elle est venue au bord de la rivière près de chez elle et a vu un groupe de personnes pratiquer un gong. Par curiosité, elle les a approchés. Un pratiquant lui a dit avec enthousiasme que le gong s’appelle Falun Gong et qu’il pourrait éliminer le karma et guérir les maladies sans médicaments. Puis HAO Ping s’est mise au rang des pratiquants.

Une dizaine de jours plus tard, HAO Ping se sentait légère et joyeuse de s’entendre avec d’autres pratiquants. Le recommandeur l’a séduite en disant que la pratique du Falun Gong pourrait non seulement élever le niveau mais aussi lui faire devenir un bouddha. HAO Ping qui était toujours un peu superstitieuse et versatile a renforcé la confiance sur la pratique et s’est félicitée d'avoir trouvé un moyen de devenir un bouddha.

En 1999, le gouvernement chinois a interdit le Falun Gong légalement. Elle était bien mecontente de cette décision et insisté la pratique secrètement à la maison. Parfois, elle a rassemblé des pratiquants chez elle pour pratiquer le gong ensemble et échanger les acquis de pratique.

Avec le temps, j’ai aperçu que son état de santé allait de mal en pis. Ses lèvres étaient violettes, et elle marchait avec difficulté. Je lui ai dit que c’étaient les conséquences de cesser les médicaments, mais elle les a dus à son karma lourd. Avec la pratique, ses maladies se sont aggravées, son essoufflement s’est déclaré de plus en plus fréquent, et même ses jambes enflaient. Voyant son amaigrissement, les autres voisins et moi lui avons conseillé à maintes reprises de prendre un examen médical à l’hôpital, mais elle nous a refusé sous divers prétextes.

Un jour de l’année 2011, je l’ai visitée chez elle. De ses paroles, j’ai aperçu sa perplexité, hésitation et peur. Elle a dit : « il ne reste que moins d’un an avant la ‘plénitude parfaite de vingt ans’ promise par mon maître, si je m’arrête maintenant, je vais le regretter. Si je peux persévérer jusqu’au jour de l’arrivée de la plénitude parfaite, je vais devenir un bouddha et toutes les maladies seront dissipées. Je vais me dégager des souffrances humaines. Je ne suis pas comme toi homme ordinaire, une fois que je cesse la pratique à mi-chemin, mon corps et mon esprit seront tout détruits en poudre. »

Avant la Fête du Travail de l’année 2012, je lui ai donné des raviolis. C’est la dernière fois que je l’ai vue.

Elle a dit : « ces dernières années, j’ai dit des bêtises et fait des calembredaines. Je le regrette beaucoup. On m’a dit que le gong pourrait dissiper les maladies et fortifier le corps, mais mes maladies se sont aggravées pendant les dernières dix-sept années ; on m’a dit que le corps de la loi du maître serait omniprésent pour éliminer le karma de ses adeptes, mais je ne l’ai jamais vu ; on m’a dit que j’atteindrais la ‘plénitude parfaite après une pratique de vingt ans’, mais tout ce que j’ai fait est un effort futile. LI Hongzhi est un menteur pur et simple. » Elle a même poussé un cri « Je me suis trompée ! » en versant des torrents de larmes. Je lui ai conseillé de reprendre les médicaments ou de consulter un médecin, mais elle a répondu qu’elle savait bien que ses maladies étaient déjà incurables.

Le 5 mai 2012, HAO Ping, après une poursuite de la plénitude parfaite pendant dix-sept années, est morte d'un infarctus du myocarde subit chez elle dans le « vingtième an » prédit par LI Hongzhi. La poursuite ne l’a emmenée au « monde céleste » mais l’a guidée à la Terre des morts.

  
 Les articles concernés
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind