中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
Analyse des photos fausses de propagande du Falun Gong
2010-05-27  sources:Kaiwind  Auteur:YANG Qing

Afin de renforcer la « limite de confiance » des mensonges, les sites du Falun Gong adultèrent sans contrainte des photos pour leurs articles en méprisant la morale professionnelle des médias. Ils prennent des autres photos pour les soi-disant épreuves, ou joignent, superposent les photos à l’aide des logiciels du traitement d'images ou d’autres techniques spécifiques, mais leurs techniques de falsification sont très imparfaites. Pour exposer au grand jour la fausseté du Falun Gong, éliminer les doctrines hétérodoxes et corriger les idées erronées, l’auteur recueille et analyse plusieurs des fausses photos les plus absurdes et typiques des sites internet, tels que « La Grande Epoque », « Minghui», « Renminbao » qui sont sous le contrôle du Falun Gong.

 

I. Les photos « inventées »

 

Les soi-disant « pilier du Gong » , « Roue de la Loi » «échelle du ciel » utilisés pour tromper et fasciner les adeptes du Dafa sont purement fabriqués et n’existent pas du tout dans le monde. Néanmoins, les « lettrés » à la solde des mass media du Falun Gong ont « inventé » les soi-disant « spectacles prodigieux de la pratique » en employant les techniques de PS sur les photos de la pratique des adeptes du Dafa, afin de figurer leurs mensonges. Ensuite, ils rapportent dans le désir de tromper les « adeptes du Dafa » au sens visuel à l’aide des fausses photos faites par les techniques spécifiques à travers leurs propres medias en disant que ce sont des photos des spectacles prodigieux tels que « chapelet de la Roue de la loi », du pilier du Gong « photographiées » lorsque les adeptes du Dafa font leur pratique, « corrigent la loi » ou « émettent la bonne intention ». C’est aussi un des moyens cruels et usuels des organisations du Falun Gong pour contrôler la psychologie des adeptes du Gong visuellement. L’auteur a trouvé après analyser les métadonnées numériques de ces photos qu’elles avaient déjà retouchées avec les logiciels du traitement d’images. Ces petits artifices sont des techniques élémentaires des fervents de Photoshop. Voici trois des fausses photos recueillies de leurs medias, et on va les analyser ensemble.

 

Exemple 1. La fausse photo du soi-disant pilier du Gong

 

(Fig. 1 )

 

La photo ci-dessus est recueillie d’un reportage intitulé « Un spectacle prestigieux ! Un champ d’énergie magique (multi-figure) » du «Renminbao » du 23 mars 2005, où on a pris une photo d’un spectacle prestigieux — « pilier du Gong » quand les pratiquants du Falun Gong pratique la « loi de Hong ». Evidemment, le soi-disant pilier du Gong est fabriqué à l’aide des techniques numériques de post-production. Les moyens picturaux sont multiples, par exemple, une photo similaire peut être façonnée facilement en exécutant les ordres suivants de la caisse à outils de Photoshop l’un après l’autre : « Outil Lasso polygonal », «édition/Remplissage. L’auteur a fait un « pilier du Gong » similaire (Fig.2) avec les quatre procédés mentionnés.

 

(Fig.2)

 

Exemple 2. La fausse photo de la soi-disant « chaîne de la Roue de la loi »

 

(Fig. 3)

 

La photo ci-dessus est la quatrième photo du page 3 de la rubrique «Exposition de photos documentaires » du Site Minghui, qui s’appelle « La chaîne de la Roue de la loi –un spectacle photographié lors de l’exposition universelle de la Santé orientale de Beijing en 1993, fait en décembre 1992, Beijing, Chine ». La soi-disant « chaîne de la Roue de la loi » est clairement traitée par le « pinceau » des logiciels d’images.

 

Exemple 3. La photo de la soi-disant échelle du ciel 

 

(Fig.4)

 

La figure ci-dessus est la troisième photo du page 3 de la rubrique «Exposition de photos documentaires » du Site Minghui, qui s’appelle « L’échelle du ciel—un spectacle prestigieux lors de la pratique d’un pratiquant du Falun Gong ». La soi-disant échelle d’or est évidemment une échelle copiée d’une autre photo et puis on l’a collée et brouillée dans cette photo.

 

On peut trouver partout les photos approchantes sur les sites du Falun Gong. Il est très incroyable que ces fausses photos tellement maladroites s’appellent cyniquement « des photos documentaires ».

 

II. Les photos qui « coiffent A du chapeau de B »

 

(Fig. 5)

 

La Photo ci-dessus est tirée d’un reportage intitulé « Le directeur du Département des affaires étrangères du Belgique fait l’éloge de la signification vaste et profonde des Arts divins » où on dit que « Christian Van de Hoover, le directeur général du Département du Protocole du Ministère des Affaires étrangères du Belgique a fait un grand éloge de la signification des Arts divins ». Dans ce reportage, l’auteur non seulement se trompe du nom du directeur général du Département du Protocole du Ministère des Affaires étrangères du Belgique, mais aussi fait passer pour la photo d’accompagnement. Ce reportage a été dénoncé bientôt après sa publication. Le 4 mars 2009, un article dénonciateur et critique intitulé « FLG fabrique le faux reportage que ‘le politicien Belgique fait l’éloge des Arts divins’ » écrit par YU Jun a été publié sur le site de Kaiwind. Dans cet article, l’auteur affirme que Martin est le vrai nom du directeur général du Département du Protocole du Ministère des Affaires étrangères du Belgique, et il ajoute aussi une photo de groupe de l’ambassadeur de la Chine en Belgique ZHANG Yuanyuan et le directeur général du Département du Protocole du Ministère des Affaires étrangères Martin, photographiée le 7 août 2008. (Fig. 6)

 

(Fig. 6)

  
 Les articles concernés
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind