中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
Voyons comment les salles de spectacles de Shen Yun sont « bondées »
2010-07-12  sources:Kaiwind  Auteur:XU Zhouyang

Ces dernières années, à l'approche de la fête du printemps, on assiste toujours à une propagande intensive sur le spectacle de Shen Yun. L'année 2010 ne fait pas exception. Actuellement, le groupe de Falun Gong a commencé une nouvelle campagne de propagande pour attirer des spectateurs. Les presses de Falun Gong ont cité les soi-disant « médecin, professeur, leader asiatique, musicien, banquier, prêtre, gestionnaire de programme, directeur de compagnie de presse » pour faire l'éloge du spectacle de Shen Yun. Ce spectacle, conçu et loué par le Maître LI, vanté par ses adeptes, est selon Maître LI dans le discours de la réunion internationale de Dafa de New York, « le numéro Un des spectacles du monde, le meilleur ». « Le spectacle montre quelque chose de l'humanité, de l'histoire de l'homme, de la bienfaisance et de la tolérance des pratiquants. » « Après, beaucoup de gens ont dit que c'était du spectacle du ciel, que ce spectacle était diffusé par le Dieu et constituait l'espoir de l'avenir. » « En ce qui concerne les pratiquants de Dafa, un tour de Shen Yun peut sauver des centaines de milliers de personnes. » « Les spectacles des gens ordinaires ne sont point comparables à le nôtre. » Dans le discours de séminaire sur la télévision de Nouvelle Dynastie des Tang, LI Hongzhi a même dit qu'il avait l'intention de tenir des spectacles dans la partie continentale de Chine.

 

Afin de faire l'écho du commentaire fait par le Maître concernant « le spectacle numéro Un du monde », la Vraie Sagesse, la Grande Époque, la nouvelle Dynastie des Tang ont établi des rubriques spéciales pour faire la propagande du spectacle de Shen Yun. « Une salle bondée de chaque session » est une expression souvent évoquée dans leurs articles. Alors, quelle est la vérité de cette histoire des « salles bondées » ?

 

1. Des spectateurs ? Non, des adeptes !

 

Dans un article titré Chérir le lien avec le monde, aider le Maître à défendre le Dafa pour sauver le monde, l'auteur sous le pseudonyme Adepte de Washington D.C. U.S.A a dévoilé le secret du spectacle de Shen Yun : la salle bondée est occupée par des adeptes. Il écrit : « Une camarade pratiquante a partagé avec moi son expérience. Lors d'une session dans une ville, les billets de spectacles ne se vendaient pas bien. On a demandé aux pratiquants des villes voisines d'aller combler la salle. Sur la route, cette camarade pratiquante a senti dans la voiture des plats emportés et des odeurs désagréables…Elle était peut-être toujours un peu mécontente quand elle m'a raconté cette histoire. Et pour moi, elle a bien indiqué un point important. Quand on bonde la salle avec les pratiquants, cela viole d'abord notre principe de « vérité », et peut donner des impressions négatives aux spectateurs. »

 

Les témoignages des parents de Docteur Cynematic montrent également le fait que les spectateurs sont en majorité des pratiquants. « Docteur C a acheté pour ses parents, qui sont passionnés de la culture chinoise, deux billets de spectacles de Nouvel An chinois organisés par la Nouvelle Dynastie des Tang dans le théâtre de Kodak. Ses parents ont passé une nuit terrible. Son père a dit qu'il n'était pas content et qu'il s'est senti trompé. Et sa mère a dit qu'ils voulaient partir aussitôt qu'ils voyaient des pratiquants de Falun Gong partout. »

 

D'accord, les salles bondées sont en réalité occupées par des adeptes. Un spectacle donné par le Falun Gong et regardé par ses pratiquants, nous pouvons comprendre maintenant d'où viennent ces popularités, ces applaudissements, ces larmes et ces louanges…

 

2. Changer des places pour combler des vacances

 

Le groupe de Falun Gong a beaucoup d'autres trucs pour créer l'ambiance animée du spectacle de Shen Yun. Dans le discours de la réunion internationale de Dafa de New York, LI Hongzhi a dit : «  Une fois, une personne assise dans un des sièges les plus chers s'est rendu compte que les spectateurs à côté de lui avaient acheté des billets de réduction. Très en colère, cette personne a disputé avec le directeur du théâtre. Et une autre fois, avant le spectacle, les spectateurs du troisième étage ont été invités à s'asseoir au premier étage. Alors, un spectateur du premier étage a vivement protesté et voulu faire rembourser ses billets. Il était fâché parce qu'il trouvait humiliant que les gens avec des billets à bas prix s'asseyaient à côté de lui. » Le Maître a inconsciemment dit la vérité derrière les photos des salles bondées : à part les adeptes qui remplissent la salle, les spectateurs du troisième étage sont aussi invités à combler des vacances au premier étage.

 

3. Des hommes politiques inexistants

 

Selon le reportage du 23 février 2009 de la télévision de la Nouvelle Dynastie des Tang, Madame le Maire de ville d'Antwerp, Mia De Schampelaerea, a dit qu'elle attendait le prochain spectacle de Shen Yun à Antwerp et qualifié le spectacle comme extraordinaire. Pourtant, selon notre recherche, le nom de Mia De Schampelaerea ne figure pas dans la liste des fonctionnaires du gouvernement d'Antwerp, il n'est donc pas possible qu'elle soit le maire de cette ville. D'ailleurs, à ce temps-là, le vrai maire d'Antwerp était Monsieur Patrick Janssens.

 

Deux jours plus tard, la Grande Époque a publié un article titré le Chef de protocole du Ministère des affaires étrangères belge s'étonne de la grandeur du spectacle de Shen Yun. Selon cet article, le Chef de protocole belge Christian a beaucoup loué le spectacle de Shen Yun. Pourtant, notre recherche a montré que le vrai Chef de protocole belge s'appelle Martin.

 

Alors, nous pouvons constater que ces compliments cités par les presses de Falun Gong viennent en fait des personnes politiques inexistantes et inventées ! Non seulement peuvent ils se tromper du nom de ces leaders, mais aussi de leur sexe !

 

Maintenant que nous avons réfuté leurs mensonges, est-il possible que les presses de Falun Gong se comportent plus honnêtement dans le futur ? Ma réponse est non. Car pour le Falun Gong, ce genre de faux reportages ne sont pas nouveaux. On les trouve fréquemment sur les sites de Falun Gong. Par rapport aux articles qui inventent l'histoire de trafic noir des organes des pratiquants à Sujiatun, ces articles falsifiés du spectacle de Shen Yun ne font rien.

 

4. Des photos de salles bondées de haute technique

 

Un internaute YU Jin a posté sur le net Kaiwind une série de photos sur des salles bondées publiées par les sites de Falun Gong, et a marqué des places vacantes évidentes, ce qui a démenti les mensonges des presses de Falun Gong qui vantaient dans leur article « aucun siège inoccupé ». ( Voir l'article les soi-disant salles bondées du spectacle de Shen Yun (Photo) )

 

En plus, l'internaute YANG Qing a révélé toutes les « hautes techniques » employés par les presses de Falun Gong dans son article Analyse sur les photos falsifiées de la propagande de Falun Gong : les fausses photos fabriquées avec le PHOTOSHOP, les photos des salles bondées prises même avant le spectacle, comme la photo du théâtre comblé de Canberra qui a été prise avant l'arrivée de l'équipe de Shen Yun à Canberra, etc. Afin de rendre leurs mensonges crédibles, les sites de Falun Gong ont employé des logiciels pour modifier, combiner et traiter des photos. Ils ne respectent pas l'éthique de presse qui est l'honnêteté, et leur façon d'agir est déplorable.

 

En fait, il suffit de citer une phrase de Maître LI pour connaître la vérité de ces salles bondées : « les journalistes sont plus nombreux que les spectateurs » ! Dans le discours de la réunion internationale de Dafa de New York, LI Hongzhi nous a décrit une scène : « Des fois, les spectateurs sont peu nombreux mais les journalistes sont partout, c'est terrible…Et il y a des pratiquants qui prennent des photos sans arrêt, c'est un peu ennuyeux. » « Des journalistes partout », et c'est même « terrible ». Voyez, voilà la vérité de ces salles bondées vantées par les presses de Falun Gong !

 

(Kaiwind.com, le 20 janvier 2010)

 

  
 Les articles concernés
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind