中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
Les occidentaux apprendront bientôt la vérité derrière « La culture diffusée par Dieu »
2011-02-14  sources:Kaiwind  Auteur:XU Kaifa

Le spectacle de Shen Yun a été refusé à Hongkong, puis a été mal accueilli au Japon. Voilà la réaction réelle des Chinois à l'étranger envers ce spectacle. Le tour du monde actuel du spectacle de Shen Yun est présenté par la Vraie Sagesse et la Grande Époque comme « renommé dans le monde entier avec une salle bondée dans chaque session » ( Pourtant, selon un de mes amis américains, la session du 14 mars au Centre de musique de Kansas avait une présence de moins de 70% et un quart des billets ont été distribués gratuitement. ) Malgré des exagérations des presses, il y a quand même des spectateurs qui assistent à ce spectacle dans les pays occidentaux. Pourtant, je suis convaincu que cette invention de la prétendue culture chinoise de Falun Gong arrivera bientôt à la fin. Les occidentaux se rendront compte un jour de la vérité derrière cette pantalonnade et ils apprendront ce qui est vraiment la culture traditionnelle de Chine.

1. Ce spectacle est destiné à être refusé et mal accueilli

1.1 La faillite de la session à Hongkong du 23 janvier


La raison en est simple : le rejet de visas est dû aux mensonges du groupe Falun Gong.
Premièrement, ils ont fourni des fausses pièces d'identité. Selon des sources officielles, la faillite de la session hongkongaise est due au refus de visas des travailleurs. Dans les pièces d'identité de ces 6 travailleurs, il est simplement écrit « porteur des accessoires » et « installateur de la scène ». Ce genre de déclaration ne correspond pas aux règlements de travailleurs de Hongkong, ainsi leurs visas ont été refusés. Après le rejet, les presses de Falun Gong ont démenti leur propre mensonge : « les techniciens dont les visas ont été refusés font partie de l'équipe artistique de Shen Yun. Ils se chargent des techniques et coopèrent depuis longtemps avec l'équipe. » Dans leur article, ces 6 travailleurs sont devenus ainsi des « techniciens » et ne sont plus des « ouvriers ». 


Deuxièmement, ils ont inventé une histoire de succès de ce spectacle qui ait une salle « bondée dans chaque session ». Avant l'arrivée à Hongkong, la Vraie Sagesse et la Grande Époque, presses de Falun Gong, ont établi spécialement des rubriques pour la propagande de ce spectacle. LI Hongzhi a donné un ordre au sein du groupe : le spectacle de Shen Yun est une session obligatoire pour les pratiquants. Ils ont utilisé la présence des adeptes pour créer une ambiance animée. Une salle bondée de chaque session n'est qu'un mensonge. Ainsi, il n'est point étonnant qu'on ne trouve aucun reportage sur « le succès extraordinaire du spectacle » dans les presses étrangères.

 

1.2 La situation embarrassante de la session du 5 au 7 mars au Japon


Pourquoi ? Avant de reprocher aux spectateurs japonais de leur manque de connaissance sur la culture chinoise, il faut d'abord poser une question, est-ce que le spectacle relève vraiment de la culture traditionnelle de Chine ?


On a appris que le groupe de Shen Yun avait tenu 4 sessions de spectacles dans la salle de musique au sein du centre d'expo de poste à Tokyo. Le 5 mars, il n'y avait que 600 spectateurs, occupant à peu près un tiers des sièges. Le 6 mars, les organisateurs ont essayé de sauver le spectacle par la distribution des billets gratuits, mais le taux de présence était toujours inférieur à 50%. La plupart des spectateurs étaient des adeptes de Dafa, ou les parents, les amis de ces adeptes. Ils sont venus pour accomplir une mission, car selon les organisateurs, le spectacle de Shen Yun est la meilleure façon de pratique pour les pratiquants. Pendant les 4 sessions, rarement trouve-t-on des personnalités parmi les spectateurs, ni des presses japonaises, ni des personnes politiques.


Avant les sessions japonaises, les presses de Falun Gong comme la Grande Époque ont tous fait l'éloge de ce spectacle qui est « le meilleur du monde ». Mais la réalité est que leur spectacle va de pire en pire. Au moins à mon opinion, ce spectacle a besoin de changer les numéros ( par exemple celui de la chanson pour le Dieu ) et les acteurs ( surtout le présentateur ).
Auparavant, dans les articles concernant le spectacle de Shen Yun sur les sites de Falun Gong ( par exemple, le site de la Grande Époque ), on trouve partout des mots comme « aucune siège inoccupé » et « bondé ». Pourtant, ces mots ne se trouvent pas dans les reportages sur les sessions japonaises. Évidemment, les spectateurs japonais ne s'intéressent pas à ce spectacle. La situation embarrassante du spectacle de Shen Yun au Japon montre bien que les Japonais ont des connaissances sur la vraie culture chinoise. Cela s'apprend aussi à travers les articles de la Vraie Sagesse concernant ces sessions.

2. C'est plutôt une tentative pour obtenir des soutiens auprès des forces antichinoises au lieu d'une diffusion de la culture chinoise.

Le groupe de Falun Gong essaie désespérément d'intégrer ses affaires dans la société. En revue du tour de Shen Yun, on peut tirer la conclusion que ce spectacle a noirci la Chine et tous les Chinois. Le contenu de ce spectacle est vulgaire et même terrible, et il n'y aucune teneur de technique artistique ou de sens profond. Tous les numéros impliquent des idées sectaires et sont d'un style grossier. En faisant tout cela au nom de la culture chinoise, ce spectacle constitue une insulte à la culture traditionnelle de Chine.

Parmi les Chinois qui assistaient à des prétendues réunions aux États-Unis, au Canada, à Taiwan ou à Hongkong, la plupart étaient des pratiquants de Falun Gong. Il y avait aussi des personnes du mouvement politique et des gens de différentes opinions politiques. Les organisateurs du spectacle et surtout les presses de Falun Gong, au lieu de dire la vérité, ont imputé leur échec au Parti communiste de Chine. Certains accusaient le Parti et invitaient les Chinois à l'étranger à blâmer le Parti pour la faillite du spectacle à Hongkong et la situation embarrassante au Japon. Moi, je suis curieux de savoir : si ce n'était qu'un spectacle commercial, leur échec n'entrainerait ainsi que des dommages économiques. Pourtant, le groupe de Falun Gong était si fâché après le refus de visas qu'ils ont commencé à engueuler. Et surtout, est-il possible que leur insuccès au Japon soit causé par le Parti communiste de Chine ?

Selon les membres du groupe de Falun Gong, le Maître Li a bien prévu la faillite du spectacle à Hongkong et a dit à des sites de Falun Gong de se préparer pour les reportages sur cet échec. Il a voulu faire escalader l'affaire et faire le Parti communiste le cible des accusations des presses étrangères. Nous pouvons constater maintenant que le Maître LI attendait justement la réaction du gouvernement américain. Il voulait que ce dernier évoque de nouveau les droits de l'homme et la liberté d'expression. Mais, la Maison blanche, peut-elle changer les lois chinoises ?

3. « Le numéro Un des spectacles du monde » sera finalement rejeté par les étrangers.


Après l'échec du spectacle de Shen Yun à Hongkong et au Japon, LI Hongzhi s'est tourné vers le marché occidental. Les articles sur les sept sessions dans la salle de musique de la cité de radio à New York se concentraient tous sur la réaction des spectateurs étrangers. Par exemple, la Grande Époque a beaucoup parlé des impressions des spectateurs : Hubert Howe, compositeur renommé, a fait des commentaires comme « le meilleur spectacle du monde », « sans précédent », « la perfection ». Et Tony Vaccaro, photographe connu, a dit que « c'était la première fois de sa vie qu'il a vu un spectacle si extraordinaire ». Sur les articles du 25 février, les interviewés étaient presque tous des étrangers : David Dworkin chef d'orchestre, Bert Stern photographe de la mode, Mags Mauro, Lisaand Lynette Lavender, Celeste Holm, Valery Tsarikovsky, Monsieur Fastook vice-président de CNBC, Wolfgang Zwiener entrepreneur new-yorkais, etc. Au total, il y avait 36 interviewés étranger contre 4 Chinois ( Chinois étrangers ).

Ceux qui ont vu le spectacle de Shen Yun savent bien que son contenu porte une empreinte très forte de politique, et qu'il n'est point lié à la « bienfaisance ». La deuxième partie du spectacle n'a surtout rien à voir avec la culture traditionnelle de Chine. La moindre de lien avec la culture chinoise, c'est les épisodes copiés des théâtres chinois, mais cela n'est pas perceptible pour les étrangers.

La plupart des Chinois à l'étranger ( excepté les pratiquants de Falun Gong ) sont très patriotiques malgré qu'ils habitent en dehors de Chine. À son arrivée aux États-Unis, LI Hongzhi avait obtenu au début les soutiens des Chinois étrangers. Pourtant, le temps passe et les gens se rendent compte de la vérité : le fait que de moins en moins des Chinois étranger assistent au spectacle de Shen Yun le montre bien. La soi-disant « culture chinoise » diffusée par le spectacle n'attire pas de spectateurs chinois. Ainsi ils sont obligés d'essayer de gagner des spectateurs étrangers. Pourtant, est-ce que ces spectateurs connaissent la culture chinoise ? Quand la Vraie Sagesse et la Grande Époque interviewaient les occidentaux, ces derniers n'ont pas pu commenter sur le contenu et la culture chinoise et ont plutôt parlé des lumières et des musiques du spectacle. Néanmoins, il viendra un jour que cette soi-disant culture chinoise diffusée par le Falun Gong arrive à l'impasse, car finalement, les Occidentaux se rendront compte de la vraie culture chinoise et rejetteront ce « spectacle numéro Un du monde ».

  
 Les articles concernés
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind