中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
La police de Qingdao a découvert des photos de «torture» concoctées par les pratiquants du Falun Gong
2013-06-27  sources:Kaiwind  Auteur:

 

Une photo de « torture » concoctée par le Falun Gong (Note : les personnes dans la photo sont des pratiquants du Falun Gong)

Plusieurs hommes en uniforme saisissant les cheveux d’un homme, une brosse à dents entre les doigts de cet homme, les mains tachées de sang ; un homme dont le dos est ensanglanté ligoté et recroquevillé sur le sol… ce sont les scènes décrites dans les photos saisies le 2 mai par la police de Qingdao de la province du Shandong lors de la détection.

Selon les agents du Liuting poste de police des frontières du commissariat du district Chengyang du Bureau de sécurité publique de la ville Qingdao, c’est un cas typique de la « torture » fabriquée par les pratiquants du Falun Gong. Sous la direction du suspect LU Xueqin, seize principaux membres tentent de fabriquer les photos en stimulant la « persécution » aux pratiquants du Falun Gong dans la prison, dans le but de déformer les faits, distribuer les rumeurs et discréditer l'image de la Chine.

 

Une photo de « torture » concoctée par le Falun Gong (Note : les personnes dans la photo sont des pratiquants du Falun Gong)

Le 2 mai de cette année, vers 14 :15, le poste de police a reçu un avertissement que plusieurs personnes non identifiées avaient fréquenté un foyer au village Dongnvgushan et qu’on a soupçonné qu'ils étaient engagés dans une activité illégale. Des agents de police ont mené une enquête légale dans le foyer et trouvé une dizaine de personnes assemblées sur place, dont certain barbouillait un liquide rouge sur un autre, certain simulait un persécuté en couchant sur le sol, certain simulait un tortionnaire en levant haut un bâton, certains forçaient le persécuté à coucher sur le sol comme des complices, et certain tenait un appareil photo à côté…

Lors de l'interrogatoire de LU Xueqin, la police lui a demandé: « puisque vous savez que le Falun Gong a été déjà interdit par l’Etat… pourquoi vous vous engagez dans cette activité ? »

A : « Falun Dafa est bon ».

Le suspect YUAN Shaohua a avoué toutes les péripéties de ce cas.

« Le 2 mai, je suis allé avec ma femme au village Dongnvgushan après avoir recueilli LU Xueqin. On a acheté deux bouteilles de Coca-Cola, une petite bouteille et deux petits paquets de sauce de tomate… Ces matériaux ont été utilisés pour préparer du plasma sanguin faux, mis sur un autre… LU Xueqin m’a demandé de se tenir debout et de frapper le dos avec une planche — juste un geste bien sûr. »

Q: Que font les autres lorsque tu l’as battu ?

A : Prendre des photos.

Q : À quoi servent ces photos ?

A : On va les mettre en ligne, peut-être.

Q: Pourquoi on veut les mettre sur internet ?

A : Je ne sais pas.

 

Une photo de « torture » concoctée par le Falun Gong (Note : les personnes dans la photo sont des pratiquants du Falun Gong)

Les objets à conviction que la police a saisis sur place confirment la confession de YUAN Shaohua : le « plasma sanguin » mélangé de la peinture rouge, la sauce de tomate et le Coca-Cola, les instruments de torture comme matraques, planches, corde, ruban adhésif et brosses à dents, les appareils pour photographier et retoucher les photos comme appareil photo et ordinateur, ainsi qu’un grand nombre de matériaux de propagande, livres et disques illégaux du Falun Gong. Les suspects ont même répertorié dans la liste 25 sortes de tortures à concocter et coché les « tortures » accomplies sur la liste, et ceux qui n’ont pas encore été cochées signifient les photos inaccomplies.

Selon un investigateur au service de la police, le Falun Gong discrédite l'image de l’Etat par la falsification des photos, et on a déjà connu cette forme de propagande réactionnaire lors des précédentes saisies des disques et matériaux ; cette méthode est très similaire aux « tortures » concoctées et distribuées par le Falun Gong ces derniers jours sur les sites d’internet chinois et étrangers.

D'après ce qu'on rapporte, c’est le premier cas de cette nature dans la région. La découverte du cas fournit des preuves directes pour dévoiler les activités illégales du Falun Gong de déformer les faits et répandre les rumeurs. Actuellement, l’affaire est encore sous enquête plus approfondie.

  
 Les articles concernés
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind