中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
Les cinq ans dans un cauchemar (photo)
2014-08-22  sources:Kaiwind  Auteur:ZHANG Fuqin

 

Je m’appelle ZHANG Fuqin, 72 ans, infirmière en chef retraitée du Deuxième Hôpital du district Dongling de la ville Shenyang. En tant que travailleuse médicale, j’aurais dû avoir du respect pour la science et en profiter pour sauver les mourants et soigner les blessés, mais j’ai perdu la raison à cause des soutras hérétiques du Falun Gong et passé cinq années dans l’abrutissement.

À la fin de juillet 1997, j’ai pris la retraite de l’hôpital. En raison de mon travail comme infirmière de garde de nuit depuis plusieurs années, je souffrais d’une insomnie sévère. J’ai prescrit un remède pour moi-même pendant une période, mais les médicaments n'ont pas atténué mon insomnie. D’ailleurs, les premiers jours après la retraite m’ont rendue beaucoup plus agacée et facile à mettre en colère avec ma famille. Voyant que je vivais tous les jours dans la misère, un collègue m’a donné un livre intitulé Zhuan Falun. D’après lui, le gong pourrait guérir toutes les maladies sans prendre les médicaments ou traitements médicaux, et c’est un gong qui ferrait grand cas de l’ « Authenticité-Bienveillance-Tolérance ».

Désormais, je ne restais plus à la maison, mais pratiquais le Falun Gong avec d’autres pratiquants dans un parc près de chez moi. Comme je me levais tôt depuis lors, mon insomnie et mon tempérament s’est beaucoup améliorés. Je suis pour autant devenue plus en plus fervente envers le Falun Gong et ai fait plus d’efforts pour la pratique. Moins de deux mois plus tard, je suis totalement tombée au piège du Falun Gong.

En juillet 1999, l’Etat a interdit le Falun Gong légalement, mais je me suis abandonnée dans le monde du Falun Dafa et l’ai considéré comme le plus suprême gong du monde. Tous les proches et collègues m’ont conseillé de cesser la pratique, mais je les ai regardés comme les « démons » qui empêchaient ma pratique. J’ai non seulement fermé les oreilles sur leurs conseils mais les ai injuriés en brisant les choses pour exprimer ma protestation. J’ai même menacé de tuer ceux qui me dérangeraient. Tout le monde se sentait impuissant.

Plus tard, j'ai commencé à avoir de légers symptômes schizophrènes. Peu de temps après, mon humeur est devenue pire qu'auparavant et l'insomnie m’a frappé à nouveau. En raison du manque de sommeil, j’étais dans un état de transe pendant toute la journée en murmurant. Un jour, j’ai brûlé tous les carnets de banque au débouché du quartier lorsque tous les membres de famille sont sortis. Au courant de ce que j’ai fait, mon mari tremblait de colère, je l'ai même persuadé : au moment où j’arrive à la plénitude parfaite, je pourrai emmener tous les membres de famille au monde céleste pour jouir du bonheur, où l'argent ne serait pas la peine de mentionner.

Un jour de la fin mars 2002, je me suis levée très tôt pour pratiquer le gong au parc, mais j’ai été attrapée par le froid. En plus du manque de sommeil depuis longtemps qui a fait décliner la résistance de mon corps, j’ai souffert d'un gros rhume et de la fièvre de 39 degrés pendant trois journées. Mes proches m’ont conseillé d’aller à l’hôpital, mais j’ai fermement refusé. À mes yeux, c’était les épreuves du maître, et une fois que j’arriverais à passer les barrières, je réaliserais la plénitude parfaite. Plus tard, j’ai perdu la connaissance à cause de la fièvre et été envoyée à l'hôpital par ma famille. Selon le diagnostic, la grippe s'est transformée en pneumonie susceptible à la mort si j’avais continué de refuser les traitements. Après le traitement, j'ai commencé à me rétablir progressivement. Voyant les docteurs et infirmières autour de moi, je me suis réveillée tout à coup. Pensant à mes soins diligents aux malades et à mon travail excellent qui me fait devenir une infirmière en chef, je ne savais pas pourquoi j’avais été fourvoyée. Si le Falun Gong pouvait guérir les maladies, à quoi servent les médecins et les infirmières ?

Sortie de l’hôpital, j’ai brûlé tous les livres du Falun Gong et coupé toutes les relations avec le gong. Jusqu'à aujourd'hui, lorsque je me rappelle les cinq années douloureuses, mon cœur est encore entouré de peur. J’aurais dû déjà quitter le monde si ma famille n’avais pas m’envoyée à l'hôpital à l’heure.

  
 Les articles concernés
  · YAN Jigang s’est immolé pour la plénitude parfaite
  · Une pratiquante de Falun Gong appelée TANG Shuling a battu à mort sa propre fille avec un bâton
  · Le chef du Parti travailliste de Nouvelle-Zélande : le Falun Gong doit révoquer les reportages mensongers
  · Le Tribunal supérieur de Hongkong a réfuté l’accusation de Falun Gong contre le Département de l'Hygiène alimentaire et environnementale de Hongkong
  · Une interview avec He Zuoxiu : comment il dénonce et se bat contre le Falun Gong
  · Un institut malaisien a subi des protestations de la part de l’organisation du Falun Gong à cause de son refus de rapporter le Falun Gong
  · Un site ukrainien a émis un avis d'alerte pour demander au public d’être vigilant à l'exposition du Falun Gong
  · La révélation de la rumeur du Falun Gong que « la police a extorqué cinq millions de yuans »
  · La mort tragique de WANG Cuiyuan (photo)
  · SIMA Nan: les medias du Falun Gong sont des machines à rumeur
  · Le média du Falun Gong vitupère New York Times
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind