中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
La mort tragique de WANG Cuiyuan (photo)
2014-11-05  sources:Kaiwind  Auteur:Xinzhu

    

WANG Cuiyuan 

WANG Cuiyuan avait une famille de trois très heureuse. En raison de son travail depuis longtemps dans une cimenterie de la ville Siping de la province du Jilin, elle souffrait de la pneumoconiose. En 1997, elle a entendu dire que le Falun Gong pourrait dissiper la pneumoconiose sans prendre aucun médicament ni traitement médical et lui faire devenir un bouddha après la « plénitude parfaite », elle s’est mise au rang des pratiquants du Falun Gong sans la moindre hésitation.  

Depuis la pratique du Falun Gong, WANG Cuiyuan a cessé de prendre les médicaments et commencé à pratiquer le gong tous les jours avec d’autres pratiquants dans un parc en écoutant l’enregistrement de la pratique. Le soir, elle lisait le livre Zhuan Falun donné par un autre pratiquant. Comme elle n’avait pas pris de médicament depuis longtemps, sa maladie s’est aggravée et elle toussait de plus en plus sévèrement. Ses proches lui a conseillé d’aller à l’hôpital, mais elle a dit que les pratiquants du Falun Gong ne devaient pas voir les médecins. D’après elle, la « pratique » pourrait « éliminer les maladies », la toux et l’expectoration seraient normales pour l’« élimination du karma » ; si elle allait à l’hôpital, son « karma » ne pourrait pas être éliminé mais s’aggraverait et elle n’arriverait pas à la « plénitude parfaite ». Malgré les conseils durs de ses proches, elle a fermement refusé de prendre un examen médical. 

En décembre 1998, WANG Cuiyuan a commencé à tousser pendant toute la nuit. Elle avait même de la difficulté de monter les escaliers en raison de l’essoufflement. Son mari lui a conseillé de voir un médecin, mais elle lui a fermement refusé. À bout de ressource, son mari l’a forcée à l’hôpital avec l’aide de leurs proches. Selon l’examen, la pneumoconiose s’est déjà détériorée en tuberculose pulmonaire en raison de l'absence de traitement. Le docteur lui a recommandé d’aller à un hôpital spécialisé en tuberculose, mais elle a violemment refusé et profité de l’occasion d’aller aux toilettes pour se tenait sur le rebord de la fenêtre. Elle a dit que si on continuait à la forcer d’être hospitalisée, elle se suiciderait.  

Depuis août 2000, la toux de WANG Cuiyuan s'est aggravée. Elle a souvent craché du sang et eu de la difficulté de respirer et de marcher. Devant les conseils durs de ses proches, elle a menacé de mort en les considérant comme les « démons » qui empêchaient sa pratique. 

En mars 2001, son mari qui travaillait en dehors lui a téléphoné à maintes reprises mais personne n’a répondu. Son mari a précipité chez eux. Lorsqu’il ouvrait la porte, il a vu sa femme couchant sur le sol avec le Zhuan Falun à la main, ayant déjà rendu le dernier soupir. 

    

  

  
 Les articles concernés
  · YAN Jigang s’est immolé pour la plénitude parfaite
  · Une pratiquante de Falun Gong appelée TANG Shuling a battu à mort sa propre fille avec un bâton
  · Le chef du Parti travailliste de Nouvelle-Zélande : le Falun Gong doit révoquer les reportages mensongers
  · Le Tribunal supérieur de Hongkong a réfuté l’accusation de Falun Gong contre le Département de l'Hygiène alimentaire et environnementale de Hongkong
  · Une interview avec He Zuoxiu : comment il dénonce et se bat contre le Falun Gong
  · Un institut malaisien a subi des protestations de la part de l’organisation du Falun Gong à cause de son refus de rapporter le Falun Gong
  · Un site ukrainien a émis un avis d'alerte pour demander au public d’être vigilant à l'exposition du Falun Gong
  · La révélation de la rumeur du Falun Gong que « la police a extorqué cinq millions de yuans »
  · Les cinq ans dans un cauchemar (photo)
  · SIMA Nan: les medias du Falun Gong sont des machines à rumeur
  · Le média du Falun Gong vitupère New York Times
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind