中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
Persuader ou exercer la presse- méthode du Falun Gong contre les critiques
2016-09-28  sources:Kaiwind  Auteur:Gregory Grauba

Le Falun Gong est loin d’être une organisation sérieuse, unique et parfaite. Selon les statistiques de la presse ukrainienne, il y a environ 100 adeptes du Falun Gong en Ukraine dont tous les dix à vingt entrent en conflit avec les médias en moyenne. Où se trouve le problème?

Vitaliy Kim Si Wobao, journaliste de l’ «Ouvrier» publié sur le pays tout entier, a dit: «en automne de 2015, l’exposition de peintures au sujet du ‹ Zhen-Shan-Ren ›(sincérité, bienveillance, tolérance) a été organisée à Zaporozhye, donc j’ai publié un article sur cette exposition qui exposait les violences extrêmes et qui s’intéressait surtout à la diffusion politique et du Falun Gong. Après la publication, les adeptes à Kiev, capitale de l’Ukraine, ont jeté la confusion dans notre bureau de rédaction et puis envoyé à tous nos travailleurs les courriers inutiles. De plus, nous avons trouvé après coup qu’ils avaient brisé quelques lampes déposées devant la porte du bureau. Bien sûr, personne ne veut pas aggraver la situation jusqu’à intenter le procès et les adeptes savent bien que nous n’avons pas de témoignages pour les poursuivre en justice. Après cet incident, la rédaction a décidé d’annuler ce sujet en vue d’éviter le conflit. À ce moment-là, les émeutes se produisaient fréquemment à Kiev, donc les journalistes travaillaient dans un environnement agité.»

Perfection prétendue

En effet, l’«Ouvrier» n’est pas le seul qui supporte la réaction extrême des adeptes du Falun Gong. Vladimir North Cove, rédacteur exécutif du «Pravda» de Zaporozhye, a affirmé:«notre agence de presse était sous le stress provoqué par le Falun Gong après avoir publié des articles critiques et nous avons reçu des lettres, du prêche moral à l’accusation au nom de la calomnie. Deux points à noter: en dépit des faits mentionnés au reportage, les adeptes ont seulement répété comme le magnétophone que le Falun Gong était ‹Zhen-Shan-Ren ›, de plus, à part la réaction extrême pour les critiques, toutes les lettres ont eu le même sujet consistant à blâmer les dirigeants de la Chine. Il semble que nous ne puissions pas communiquer avec eux excepté les problèmes chinois. Évidemment, ils ne nous ont pas fait peur et notre agence de presse a continué de publier des articles pour dévoiler le Falun Gong.

Sergei Woluo Bei, rédacteur en chef du journal « Dnipropetrovsk Panorama» a dit:« en octobre 2015, les adeptes sont venus nous persuader de ne pas publier des articles qui critiquaient leurs activités et m’ont menacé de déposer la plainte. Ils ont déclaré d’avoir gagner certain procès sans présenter le jugement, donc ce n’est que de vaines paroles; de plus, ils ont eu l’intention de dénigrer des journalistes qui avaient écrit des critiques contre eux et me persuader de ne pas coopérer avec eux.»

Il est à noter que le journal « Dnipropetrovsk Panorama» ne a pas encore publié l’article à l’égard du Falun Gong à ce moment-là, donc les adeptes ont décidé de mener des conversations éducatives au rédacteur en chef en vue de prendre des mesures préventives.

Vitali Jip Krumlov, rédacteur en chef du journal« Citizen» à Dnipropetrovsk a dit:«en 2008, nous avons commencé à exposer à la lumière les activités de l’organisation du Falun Gong qui étaient intenses en ce temps-là et ont provoqué les critiques violentes des médias et des experts. Puis les représentants du Falun Gong sont immédiatement venus reprocher notre position et nous faire un démarchage, aussi ils nous avons recommandé de coopérer avec eux de façon amicale. Cependant, nous n’avons pas cédé et notre position est claire et certaine: si le Falun Gong causait des problèmes à notre ville, nous les rapporterions certainement; de plus, une fois qu’on a déterminé la nature satanique de certaines organisations, donc nous ne propageons pas sans aucun doute leurs activités. C’est un des principes les plus importants de notre rédaction, non seulement pour le Falun Gong, car nos reportages concernent souvent les sujets aigus, donc beaucoup des gens viennent nous chercher ou donner un appel avec l’intention de résoudre le problème. Pourtant, si nous cédions une fois à quelqu’un, tout le monde saurait exercer la pression sur notre rédaction ou semer la discorde, il n’y aura pas de tranquille pour nous et l’indépendance de la presse sera jetée en arrière.»

Les adeptes combattent non seulement les médias et sont insupportables de se rappeler avoir perdu à mainte fois les procès en Ukraine.

En 2002, le ministère des sciences et de l’éducation a annoncé par lettre le secteur de l’éducation:« en vertu des règlements de la Constitution de l’Ukraine déterminant que l’établissement d’enseignement ne doit participer à aucune organisation religieuse, le ministère des sciences et de l’éducation vous rappelle de ne pas laisser des activités du Falun Gong entrer dans l’établissement d’enseignement.»

Cette lettre à propos de la nécessité d’observer la loi a provoqué un tollé et a été faussement accusé par le Falun Gong, parce qu’une école de médecine n’a pas permis d’organiser la conférence sur le campus au Falun Gong qui était en train de promouvoir ses exercices avec la soi-disant vertu de renforcer la forme physique. En 2006, un site du Falun Gong a prétendu avoir déposé la plainte contre la «calomnie» du ministère des sciences et de l’éducation, mais il n’a pas proclamé le résultat qui ne méritait pas évidemment d’être vanté.

En 2006, l’organisation du Falun Gong a porté plainte contre le journal «Opinion autoéclaré» à Dnipropetrovsk Etat, mais le tribunal n’a pas accepté la plainte donc le représentant du Falun Gong ne pouvait pas faire autrement que de le retirer.

Ce qui est important, c’est que les événements similaires n’existent pas seulement en Ukraine. Selon les données du Wikipédia, le Falun Gong a déposé plus de cent plaintes contre les médias dans le monde entier mais il a gagné rarement le procès. En 2005, la Cour suprême du Québec au Canada a de nouveau rejeté la plainte du Falun Gong et a indiqué:« le Falun Gong ne supporte aucune critique».

Pas facile de lutter contre Wikipédia

Wikipédia, l’encyclopédie électronique, fournit la plate-forme libre à tous les utilisateurs du réseau qui peut rédiger ou réviser des articles. Cependant, le site établit aussi certaines règles en vue de se prémunir contre des usagers avec des desseins inavouables et contre le conflit des intérêts. Il y avait quelques années, le Wikipédia anglais a supprimé l’article «Scientologie», car cette nouvelle secte a été interdite d’enregistrer sur le site à cause de son autopromotion et la suppression des faits indésirables sur le Wikipédia.

En 2005, l’entrée «Falun Gong» a été fréquemment rédigée sur le Wikipédia russe, en outre, les adeptes anonymes du Falun Gong ont tenté de supprimer les informations défavorables comme l’état de litige du Falun Gong et ajouté le lien des articles de self-flatterie publiés sur les sites de l’organisation du Falun Gong et ses branches. Cependant, sa révision ne correspond pas aux règles du Wikipédia, donc ce comportement ne continuait pas naturellement très long.

Ilya Borkhachev, gestionnaire du Wikipédia, a dit:« avant 2013, les entrées à propos du Falun Gong a été sans cesse révisées et depuis l’année 2015, étant donné son histoire complexe et sa réputation contradictoire, il existe encore les adeptes anonymes qui ont l’intention de tirer profit de la lacune des règles. On note en particulier le fait qu’un adepte appelé Ivan Strelki a cherché le partenaire du Wikipédia et lui proposé de modifier les entrées à l’égard du Falun Gong en donnant de l’argent.»

Il a refusé de briser les règles neutres et objectifs du Wikipédia, de plus, Une fois qu’apparaissent des entrées enfreignant les règles du site, il les suppriment sur-le-champ. Dans ce cas, les commentaires anonymes faisaient souvent ses apparitions sur la page de discussion:«ne faites pas de mauvaises choses pour vous et vos proches!» ou «vous vous tenez à côté du mal en dénigrant le Falun Gong, vous êtes dangereux.»

Qu’est-ce qu’on doit faire dans le futur?

Nous avons naturellement droit de répondre raisonnablement à des critiques. Quant aux incidents mentionnés ci-dessus, les adeptes du Falun Gong peuvent aller à la rédaction et exprimer leurs points de vue, mais la conversation ne peut pas continuer. Les médias locaux rapportent les faits négatifs causés par les activités du Falun Gong, tels que les plaintes des proches des adeptes, exposer les cadavres dans les lieux publics, refuser les traitements afin d’élever leurs niveau etc. Au lieu d’y répondre, les adeptes tournent la conversation vers la politique mondiale et considèrent comme des représentants de la Chine tous les habitants qui se plaignent de leurs activités, leurs paroles sont des calomnies et des intrigues du monde entier.

Nous souhaitons que les adeptes du Falun Gong ne prennent pas toujours des avis pour le conflit ou l’accusation mais pour la raison de s’examiner. Il est à noter que nous vivons sur le même continent, dans la même société, donc tout le monde est égal devant la loi en dépit des croyances. Si l’on souhaitait seulement réaliser sa propre liberté de foi et de réunion sans tenir compte de celles des autres, de leurs droits comme la liberté d’expression et de publication, son désir est évidemment impossible de réaliser dans la vie des adultes.

 

0
  
 Les articles concernés
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind