中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
L’Assemblée nationale de la Russie veut rédiger un projet de loi contre l’hérésie
2016-10-10  sources:Asia Times Online  Auteur:Asia Times Online

 Selon les informations de Asia Times Online du 16 mars 2016, la Chambre des communes de Moscou discutera avec les experts de la loi et des offices de police sur la projet de loi contre l’hérésie et ce projet de loi sera présenté à l’assemblée nationale de la Russie peu après.

Capture d’écran du site web

Moscou, capitale de la Russie, a participé à la campagne de lutter contre l’hérésie qui est une organisation destructive et extrême, mais il y a pas d’hommes politiques qui définissent ces hérésies. Un membre de l'Assemblée dit que les plus dangereuses sont les hérésies qui sont d’origine des États-Unis et sont financées parce qu’elles ont des soutiens très forts de différents groupes.

L’assemblée nationale

Selon les médias locaux, la Chambre des communes de Moscou a présenté déjà un plan à l’assemblée nationale, celui-ci est en train de préparer la loi fédérale pour contrôler les hérésies.

Selon Renat Laishev , membre de la chambre des communes et aussi un membre du Comité des religions et relations publiques, l’on discutera avec les experts de la loi et des offices de police sur la projet de loi contre l’hérésie et peu après, ce projet de loi sera présenté à l’assemblée nationale de la Russie.

Renat Laishev dit qu’il est en train de développer un logiciel qui s’appelle l’organisation des religions à Moscou pour nous donner les informations sur les dangers des hérésies et qu’il pense que ce logiciel fait du bien à la rédaction de projet de loi.

Sergey Gavrilo, membre du communiste russe, qui se réclame la religion chrétienne, il donne des informations au Quotidien de Russie. Selon lui, il y en a au total de 300 à 500 hérésies dangereuses dont le chiffre des membres est de 800,000 et les plus dangereuses sont les hérésie qui sont d’origine des États-Unis et sont financées.

Sergey Gavrilo dit que quelques organisations ont pris les misérables comme cible et les autres groupes choisissent les savants qui ont diplôme comme cible. Ils se cachent dans la masque de toutes sortes des activités et contrôlent les participants mentalement. Pas mal des organisations exercent des activités en secret, donc c’est difficile de les poursuivre. Pour le moment, même les offices spécifiques contribuent beaucoup d’années à connaître quelques hérésies.

En même temps, les membres des différents partis qui protègent la religion chrétienne ont créé un groupe contre l’hérésie, mais ils ne peuvent pas donner la définition de l’hérésie nin identifier son objet.

Selon Sergey Gavrilo, les hérésies dangereuses se cachent normalement sous la masque, par exemple, le club de lecture, les cours de formation de l’esprit ou des groupes qui se réclament religions officielles.

En fait, au mois de décembre de l’année dernière, l’Assemblée nationale a dit qu’elle définirait légalement l’hérésie, et que cette définition ne peut pas aller à l’encontre de la Constitution mais s’applique à défendre les activités des hérésies. Selon Yaroslav, président du Comité des religions et relations publiques, c’est difficile de définir une hérésie, parce que définir l’hérésie viole peut-être la Constitution ou la liberté de conscience. Une fois que c’est définie, on peut défendre ses activités. Par contre, selon la Constitution, toutes les organisations qui se sont inscrites peuvent exercer ses acticités en Russie.

0
  
 Les articles concernés
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind