中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
Mort de Monsieur Bianà cause de l’Association des Disciples
2016-10-28  sources:Kaiwind  Auteur:Hai Feng

 

En parlant de l’histoire de Madame Wang, tout le monde dans notre campagne le savait: après la mort de son mari, Madame Wang a dirigé une farce de résurrection, donc elle était “célèbre” du jour au lendemain et son histoire est devenue comme un thème de conversation après le thé ou le repas.

Elle s’appelle Wang Dafen, demeurant de RenQiu ville de la province de HeBei, âgée de 72 ans cette année. Elle étant franche a un  bon caractère. Avec son mari Bian Jiusheng, ils comptent sur leurs propres mains pour élever deux enfants jusqu’à ce qu’ils fondent leur foyer, et ils mènent une vie terne et heureuse.

En juillet 2009, Monsieur Jiu est resté au lit à cause de la paralysie cérébrale. Sous l’occupe de Madame Wang et ses deux enfants, il a été progressivement rétabli trois mois plus tard. A la fin de l’année, Zhang Peihuan de son village est venue chez Madame Wang pour lui donner l’évangile. Elle a dit à Madame Wang, si tu a reçu l’évangile du Seigneur et as fait ce que comme les enseignements de « Christ Sanshu», cela peut non seulement guérir les maladies, mais aussi revenir à la vie. Et elle a dit beaucoup de miracles de « Christ Sanshu» au sujet de guérir la maladie pour sauver l’homme. En entendant cela, Madame Wang l’a pris comme une paille, elle espérait que « Christ Sanshu» puisse guérir la maladie de son mari.

Depuis lors, en conformité avec les exigences, Madame Wang a appliqué le drapeau de la Croix-Rouge sur le mur, appris les livres de «Association des Disciples» comme Ci Xiang De Mu Ai, Shan Guang De Ling Cheng tous les jours, porté une serviette blanche toute la nuit, prié pour son mari et sa famille par le maître de « Sanshu», et réuni régulièrement avec plusieurs autres vieilles dames sous la direction de Zhang Peihuan dans le village pour apprendre la recette,chanter des cantiques spirituels, et faire un témoignage.

Après la croyance de « Christ Sanshu», Madame Wang n’a pas amené régulièrement son mari pour aller à l’hôpital, et elle n’a pas donné des médicaments à son mari, même sans la réhabilitation le plus élémentaire pour lui. Elle n’a compté que sur «Christ Sanshu». Quand  son fils et sa bru connaissaient cette situation, ils pensaient que c’était dangereux et ils ont persuadé sa mère à amener son père à l'hôpital régulièrement pour vérifier sa santé. Mais Madame Wang ne les ai pas écoutés, elle a dit à son fils: «Si ton père est malade, c’est qu’il est coupable, je ne prie que sincèrement pour obtenir le pardon de Dieu , il va aller mieux.» Etant donné que sa mère était si persistante et que son père allait bien, le couple n’a plus insisté.

En automne de 2010, Madame Wang sentait que la maladie de son mari n’a pas obtenu l’amélioration, donc elle est allée demander à Zhang Peihuan. Mais Zhang a dit certainement que Wang n’était pas sincère à« Christ Sanshu», et elle n’arrivait pas à la satisfaction de Dieu. Après avoir réfléchi, Madame Wang pensait que Zhang avait raison: ils n'ont pas mangé le «pain de vie» selon les exigences de Dieu, et ils ont dépassé de loin la norme de «deux liang de grains», donc« Christ Sanshu»n’était pas satisfait. Depuis lors, Madame Wang a strictement fait de la cuisine selon des normes, tant elle-même que son mari ont dû manger en conformité avec les normes de sorte que leur esprit va améliorer continuellement si bien que « Christ Sanshu» bénit pour eux.

En printemps 2011, le malheur est arrivé. En raison de sans médication très longtemps et de la malnutrition, Monsieur Jiu s’est déclaré de nouveau la paralysie cérébrale, mais Madame Wang n’a pas informé immédiatement à son fils, mais elle a appelé Zhang pour trouver des solutions. D’après Zhang, il fallait réunir des croyantes pour dire des prières pour Monsieur Jiu. Donc des vieilles dames portant une serviette blanche étaient à genoux sur la Croix-Rouge et ont prié sincèrement pour sauver Bian. Mais quelques heures plus tard, sa respiration était de plus en plus faible, lorsque Wang a informé son fils, c’était trop tard de envoyer Monsieur Bian à l’hôpital.

Les choses absurdes ne se sont pas terminées. Au cours des funérailles de Monsieur Zhang, Madame Wang ont réuni à nouveau quelques croyantes ensemble pour continuer à prier « Christ Sanshu», elles ont prié le dieu de «Sanshu» de revenir à la vie de son mari et elles voulaient voir“le miracle de Dieu”. Mais le miracle n’a toujours pas arrivé.

Ça fait déjà cinq années. Madame Wang est maintenant sortie de l’«Association des Disciples» avec l’aide de quelques volontaires anti-sectes. Mais chaque fois qu’on mentionne le passé, Madame Wang le regrettait, elle savait que c’était son ignorance à tuer son mari. Elle espère que ces souvenirs navrants puissent réveiller les gens obsédés dans le culte et que des tragédies semblables ne se reproduisent pas encore.

 

0
  
 Les articles concernés
  · J’ai résolu des problèmes de soeur Lu sur le Falun Gong avec des faits
  · Le nouveau rapport des « défenseurs indépendants des droits de l’homme »
  · Comment aider les personnes âgées de sortir du Falun-gong
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind