中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
Une mère perd sa vie en poursuivant la voie de Falun Gong
2017-03-12  sources:Kaiwind  Auteur:XI Yu (rédacteur) SU Yuxia (interviewé)

 

Je m’appelle SU Yuxia. J’habite dans le district Xicheng à Beijing. Ma mère, HAN Shufang, était travailleur de l'assainissement à la retraite. En pratiquant le Falun Gong, elle a perdu sa vie à la poursuite d’une soi-disant voie au « paradis ».

En 1994, après la retraite de ma mère, elle a trouvé que son cœur battait à un rythme cardiaque trop rapide et qu’elle avait l’hypertension dans un examen médical. A cause de ce résultat, sa vision de vie a beaucoup changé. En plus de la prise des médicaments et des consultations à l’hôpital à temps, elle a commencé à apprendre le Qigong. Elle a voulu le pratiquer pour se guérir des maladies cardio-vasculaires.

Un jour en 1997, ma mère a su le Falun Gong dans le parc de Zhongshan. Rentrée chez nous, elle a dit : « Aujourd’hui, j’ai appris un nouveau genre de Qigong qui s’appelle Falun Gong. J’ai entendu dire qu’après avoir pratiqué ce Gong, on n’a plus besoin de consulter les médecins. Nos ‘causes’ de maladie peut toutes être déracinées par notre maitre Li Hongzhi. De plus, les pratiquants ne tombent plus malades. Si on le pratique bien, on peut même accéder au paradis pour devenir divin.» Ayant entendu les dires absurdes de ma mère, Mon père a lu un peu le livre Zhuan Falun. Mais il a trouvé que ce livre disait n’importe quoi, il a conseillé ainsi ma mère : « Si ce Gong peut bien te guérir, c’est vraiment bon. Mais, quant à l’accès au paradis et au divin, il ne te faut pas penser à ces choses-là, ce n’est pas possible. »Mais, ma mère a dit : « Tout le monde considère que notre maître Li Hongzhi est un ‘bouddhiste principal du cosmos’. Il est descendu sur la Terre pour nous sauver. Tu le crois ou pas, je m’en fous. Mais je le crois. Je dois bien pratiquer le Falun Gong pour que je puisse accéder au paradis et devenir divin plus tôt possible.»

Ayant pratiquant le Falun Gong, ma mère faisait dûment ce que Li Hongzhi avait demandé. Elle ne prenait plus les médicaments pour les maladies cardio-vasculaires. Ayant su cette situation, mon père et moi l’avons conseillée mainte fois de les prendre de nouveau pour stabiliser sa maladie, mais en vain.

Ma mère se levait après 5h du matin par jour. Puis, elle est partie pour pratiquer le Gong avec les autres pratiquants. Retournée chez nous, elle lisait le livre Zhuan Falun.Du fait qu’elle n’avait pas reçu une bonne éducation, elle ne connaissait pas tous les caractères dans le livre. Ainsi, elle consultait le dictionnaire. A cause de tant de lectures pour ce livre, elle a pu même réciter certaines phrases. Du fait qu’elle s’est livrée au Falun Gong, elle ne s’intéressait plus aux affaires familiales. Par exemple, elle ne se préoccupait plus de ma fille et de moi. Elle n’envoyait plus ma fille à l’école. C’était incompréhensible pour moi.

Le 24 avril 1999 soir, Madame Yang a dit à ma mère que selon les informations, tous les élèves du Falun Gong sont dans l’obligation d’aller à State Bureau for Letters and Callssitué dans la rue Fuyoupour protéger le Falun Gong, et que le maître a dit : « C’est la dernière chance pour accéder au paradis.» En pensant que son rêve va réaliser, ma mère n’a pas pu empêcher son cœur de joie. Le lendemain matin, elle est partie pour la rue Fuyou avec les autres pratiquants. Ils se sont tenus tous devant State Bureau for Letters and Calls pendant toute la journée. Elle est rentrée vraiment tard. Dès lors, ma mère pratiquait le Gong comme d’habitude. Mais dans son cœur, elle attend fiévreusement son accès au paradis.

Le soi-disant accès au paradis n’est jamais arrivé. Cependant, en juillet 1999, le gouvernement chinois a interdit les organisations du Falun Gong selon les lois. Pendant ces temps-là, influencée par les autres pratiquants, ma mère ne comprenait pas cette interdiction. Elle avait ainsi un fort ressentiment. Quand mon père la conseillait de ne plus pratiquer le Falun Gong, ma mère s’est mise en colère. Elle a dit : « Si vous ne voulez pas que je le pratique, bon, je sors.» Dans cette situation, mon père ne peut faire rien d’autres que consentir à sa pratique secrète chez nous pour maintenir la paix au sein de la famille.

Cependant, quand ma mère faisait tous ses efforts pour apprendre le « Fa » (les soi-disant règles naturelles du monde) en espérant valoriser sa compétence du Gong afin d’aboutir au paradis, son amie de pratique, Madame Yang, a pris le décès à cause de l’infarctus cardiaque subit. Comme ma mère, Madame Yang avait aussi le rythme cardiaque trop rapide et l’hypertension. En décembre 1996, elle a commencé à pratiqué le Falun Gong. Elle fait aussi dûment ce que Li Hongzhi a demandé. Elle a cessé de prendre les médicaments pour faire guérir les maladies. Madame Yang a dit mainte fois à ma mère : « Nos pratiquants sont protégés par ‘le corps divin’ de notre maître. A l’intérieur de notre ventre, il y a le Falun qui règle notre santé. Comme ça, toutes les maladies nous épargnent. » Madame Yang a pratiqué le Falun Gong pendant 4 ans. Mais enfin, Li Hongzhi n’a pas pu effacer les « causes » des maladies. Son soi-disant « corps divin » n’a pas protégé Madame Yang. Malheureusement, elle est morte sans pouvoir attendre l’aide de Li pour lui faire accéder au paradis.

Mais la mort de Madame Yang n’a pas éveillé ma mère. Bien que ma mère soit gravement malade, elle refusait aveuglement de prendre soin de ses maladies. Elle négligeait systématiquement nos conseils, en revanche, elle a dit : « Notre maître a dit qu’il faut mettre tous nos efforts pour pratiquer le Gong. Il ne faut pas prendre soin des maladies, sinon, je ne peux plus accéder au paradis. »

Ma mère pratiquait le Gong pendant moins de 5 ans. Mais j’ai trouvé que sa santé devenait de plus en plus faible. Je demandais souvent à ma mère qu’est-ce qui n’allait pas pour sa santé. Elle m’a répondu qu’elle ne se sentait pas très bien pour son ventre, voire même, elle avait parfois mal au ventre. Elle ne voulait pas prendre le repas. Elle avait souvent mal au cœur et une sensation de brulure au niveau de la poitrine. Elle était fatiguée. Je dis ainsi que je t’emmenais à l’hôpital pour consulter. Entendant mes conseils, ma mère devenait étonnée. Elle a refusé à haute voix : « Non ! Je n’y vais pas. Le maître dit que la pris des médicaments est à l’origine de l’accumulation des ‘causes’ des maladies. Enfin, cela va me ruiner. Le maître va me sauver de ces ‘causes’. Tu me laisse, ça suffit. »

Du fait que ma mère ne prenait pas de traitements systématiques et visés pour ses maladies cardio-vasculaires, ses problèmes se déclaraient de plus en plus fréquemment. Elle avait souvent la douleur et la sensation pincée dans ses poitrines et à l’épaule gauche. Il apparaissait aussi d’autres symptômes tels que l’oppression thoracique, la suffocation, etc. Il est désolant pour mon père de voir que sa femme refusait de consulter les médecins en résistant aux maladies d’une façon douloureuse. Ainsi, mon père conseillait sans cesse ma mère d’aller à l’hôpital. Mais ma mère le répliquait en citant les paroles de son maître, elle a disait : « Mon maître dit qu’il faut tout faire pour pratiquer le Gong. Il est interdit de prendre les médicaments et de consulter les médecins. Sinon, il m’est impossible d’accéder au paradis. Mon hypertension est due aux péché de ma vie antérieure. Le Gong me permet de racheter cette dette. Puis je peux accéder au paradis et devenir divin. »

Je me suis préoccupée aussi de sa santé. Ainsi, je conseillais sans arrêt ma mère d’aller à l’hôpital. Je lui ai dit : « Si on peut se guérir sans consulter le médecin et sans prendre des médicaments, pourquoi on établit les hôpitaux ? Ne crois pas les paroles absurdesde Li Hongzhi. C’est vraiment nuisible à ta santé. » Mais, ma mère m’a dit : « La raison pour laquelle je pratique le Gong est de prier le bonheur pour toute la famille. Mes péchés de la vie antérieure est à l’origine de mes maladies. Je ne peux que les racheter en pratiquant le Falun Gong. »

Matin du 4 juin 2009, Quand ma mère lisait le livre Zhuan Falun, elle est tombée subitement par terre dans le coma. Cela a causé la fracture au bras gauche. Puis, je l’ai trouvée et l’a envoyée à l’hôpital. Après le secours d’urgence, ma mère s’est enfin réveillée. Mais, elle ne pouvait pas bien s’exprimer. Quand elle a trouvé qu’elle était à l’hôpital pour des traitements, elle se débattait pour s’asseoir. Mais elle n’avait non plus de force pour se tenir. Quand on a distingué ses paroles vagues, on a compris qu’elle voulait rentrer. Dans cette situation, je l’ai conseillé : « Tu es déjà gravement malade. Les médecins disent que tu dois rester à l’hôpital pour te soigner. »

Après les examens médicaux, on a su que ma mère souffrait d'une hémorragie cérébrale. Heureusement, la surface de la brèche était petite. Mais il n’est pas facile de guérir la fracture d’une personne âgée. Après 3 mois de soins fins, elle recouvrait graduellement sa santé. Du fait de sa forte volonté de rentrer et de sa bonne reconversion de la santé, on l’a ramenée chez nous.

Rentrée à la maison, elle a commencé immédiatement à étudier le livre Zhuan Falun, malgré sa santé. Elle pensait que les 3 mois d’hospitalisation constituait une trahison pour son maître Li Hongzhi. Elle craignait que son maître ne l’aide plus à racheter les péchés dans son corps. Ainsi, elle devait s’efforcer davantage d’étudier le Fa pour réparer ses fautes.

Malheureusement, un soir en avril de l’année prochaine, elle a pris son décès à cause d’une grande hémorragie intracérébrale. Ainsi, ma mère a perdu sa vie dans la poursuite de la soi-disant voie au paradis faite par Li Hongzhi.

Je suis tristement pour le décès de ma mère. En même temps, je ne peux comprendre son obsession pour cette superstition. A cette occasion, je voudrais accuser le Falun Gong, ce culte pervers, et son maître Li Hongzhi.

 

0
  
 Les articles concernés
  · «Xiao Ye, cause de la séparation du vieux couple»
  · Transformer les pratiquants «double personnalité» en comptant sur les moyens sur l’esprit et sur la pensée
  · Pratique et réflexions sur les secours des adeptes étudiants du Falun gong
  · Falun Gong est tellement sanglant et violant que les ukrainiens sont en étonnés et crient : horrible!
  · L’analyse sur les idées de correction
  · L’analyse sur le débarras de 《Adoration de Dieu》 psychologique venant de la femme culte du Falun Gong
  · J’ai résolu des problèmes de soeur Lu sur le Falun Gong avec des faits
  · Comment puis-je délivrer Lao Lv du Falun Gong ?
  · Le Falun Gong échoue sur l’attaque de Wikipédia
  · Une famille de quatre personnes bien regrettable
  · Au lieu d’aller au paradis, la belle-mère casse les jambes
  · Mort de Liu Huaili à 40 ans à cause du refus du traitement
  · Le rédacteur en chef d’un magazine américain La politique diplomatique a écrit un article en disant que le Falun Gong fait un show, ce qui a provoqué une série de commentaires
  · D’où viennent des centaines des milliers des organes pour la transplantation en Chine?
  · Les internautes russes critiquent les disciples du Falun Gong : chatouilleux
  · La secte Dieu Tout-Puissant a ruiné la famille de mon voisin (photo)
  · Je «contribue» tout ce que gagné par mon fils au Dieu Tout-Faire
  · « Des avantages »promus par Mentuhui privent de la vie du peuple
  · Le parcours législatif chinois en matièrede transplantation et de don d’organes humains
  · Laprière tue
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind