中文 | BIG5 | Español | Français | Deutsch | Русский | 日本語 | 한국어 | English
Beijing Time:
 
Ma fille est la victime de la culte de Foudre de l'Est
2017-09-22  sources:Kaiwind  Auteur:Li Yun (oralement), Wen Hai (éditer)

    Ma fille s'appelle Zhou Wangdi, elle habite dans la communauté de Zhangji du district de Xiangshui. Elle s'est mariée en 1992. En mois de février de l'année 1999, ma petite fille Tiantian est née. Mon gendre s'appelle Qin Feng, il travaille dans une compagnie de service de télévisions câblées. Ma fille et mon gendre, ils menaient une vie heureuse après leur mariage et ma petite fille a de jour en jour grandit. En 2005, Qin Feng a trouvé un emploi pour Wangdi puisque Tiantian est entrée cette année-là à l'école primaire. Wangdi travaillait ainsi dans le service après-vente et elle devait parfois aller chez les clients pour mener les travaux de l'entretien et de l'installation. Un ans plus tard, ils ont réussi à acheter un appartement et une voiture dans le district. Leur vie est remplie de bonheur. mes voisins disaient tous que j'avais un très bon gendre. Pourtant, tous les jours n'est pas le dimanche. Le premier jour de travail après la Fête du printemps de 2009, mon gendre est venu me chercher d'un air inquièt en disant: « Maman, je n'arrive pas à trouver Wangdi pendant toute la journée, son téléphone portable est aussi éteint, on doit la chercher. »

Toute ma famille et tous mes amis se mettaient à la recherche de ma fille. On a téléphoné à tous ceux qui connaissaient ma fille et a cherché tous les endroits que ma fille avait l'habitude de fréquenter. Mais aucune piste. Qin Feng a également avertit la police, sans aucun résultat non plus. Les jours s'en vont, Wangdi a disparu d'une façon si soudaine que personne ne pouvait la trouver.

Qin Feng a passé des annonces dans les journaux, les télévisions et sur Internet. Par ailleurs, comme les alentours de leur appartement, de sa compagnie et la route qu'empruntait souvent Wangdi pour aller au travail sont couverts par le système de surveillance, Qin Feng a pu regarder la vidéo avec la permission de la police et a ainsi remarqué que Wangdi, portant le vêtement qu'elle portait au cours de la Fête du printemps, était sortie du quartier puis avait été enlevée par un homme inconnu en moto sans plaque d'immatriculation. Ils ont disparu tous les deux au coin de la rue.

Après la disparition de ma fille, moi et mon mari avons déménagé et sommes allés vivre avec Qin Feng et Tiantian afin de nous occuper d'eux. Le temps est passé si vite, huit ans plus tard, Tiantian avait 18 ans et devait participer au baccalauréat chinois. Durant ces huit années, Tiantian était plus silencieuse qu'avant. Quand elle était une écolière, chaque fois le maître lui demandait de rédiger une composition sur sa mère, elle écrivait toujours son père. Sur ses cahiers d'écolier rejetés, elle avait partout écrit: « maman, quand reviendras-tu? ». En lisant ces phrases, je ne pouvais pas m'empêcher de pleurer et je savais combien elle pensait à sa maman ! Mon pauvre enfant, que ses souffrances sont grandes !

Je pense sans aucun doute à ma fille! Je pleurais toutes les nuits et si je n'avait pas eu la compagnie de mon genre et de ma petite fille, j'aurais été allée chercher ma fille. Je faisais souvent le même rêve: ma fille était attachée au pieu puis brûlée par le diable. Chaque fois que je me réveillais de ce genre de cauchemar, j'allais vérifier mon téléphone pour voir si ma fille m'avait appelée. Après sa disparition, j'ai pris l'habitude d'appeler ma fille trois fois tous les jours, avec toujours la même réponse: « désolé, le numéro de téléphone que vous composez n'est pas disponible. » Mais j'étais convainçue qu'un jour ma fille allais allumer son téléphone. Je payais souvent les factures de téléphone de ma fille pour qu'il ne soit pas fermé et mon propre téléphone était toujours allumé. Ma petite, où es-tu? Quand est-ce que tu vas rentrer? Tu me manques terriblement!

Après la disparition de ma fille, Qin Feng ne pouvait plus se concentrer sur son travail, il commettait souvent des erreurs. Auparavant apprécié par son patron, il était de ce fait envoyé à l'entrepôt, deux ans plus tard, pour faire de simple travail de distribution. Pendant les vacances, en apportant des couvertures et des vivres, il conduisait sa voiture et affichait partout et sur sa voiture des annonces avec la photo de ma fille. Il aviat presque parcouru toute la Chine. Nous espérions qu'il rentrerait avec Wangdi, mais il revenait toujours tout seul. Sa physionomie s'altérait de jour en jour, nous l'avons persuadé de déposer la demande de divorce auprès du tribunal et de ne plus attendre Wangdi. Il a carrément refusé et s'est enfermé dans sa chambre sans manger ni boire. On comprenait ce qu'il pensait: il pensait plus que nous à Wangdi, il était tombé amoureux avec ma fille quand il était écolier.

Dans l'après-midi du 28 février 2017, un appel téléphonique m'a réveillé, la police m'a demandé d'emmener ma fille. Stupéfaite, j'ai immédiatement appelé Qin Feng pour qu'il m'accompagne au commissariat. Quand nous voyions ma fille, nous étions très étonnés qu'elle avait tout à fait changé avec un regard abêti et un visage bronzé. En nous voyant, elle avait aucune réaction, elle ne savait pas qui nous étions. Nous aurions dû nous embrasser très fortement pourtant la réalité était loin de mon imagination.

Les policiers nous ont confié que ma fille souffrait de maladies mentales et qu'elle n'arrivait pas à s'exprimer clairement. De plus, elle était une adepte de la culte de Foudre de l'Est. Elle avait suivi son chef qui s'appelle "Direction" pour faire la propagande en faveur de cette culte dans les provinces de Henan, d'Anhui et de Shandong. Après avoir arrêté le chef, les policiers lui ont demandé de confier l'endroit où se trouvait Wangdi. Puis en suivant l'adresse offerte par ce chef, les policiers ont réussi à trouver Wangdi et l'ont emmenée dans sa ville natale pour qu'elle puisse se réunir avec ses proches.

Comme ma fille souffrait de la psychose, les policiers nous ont accodé le droit de veiller sur ma fille chez moi. Lorsque Tiantian est rentrée de l'école et a vu sa maman, elle a fortement embrassé sa chère maman en pleurant à chaudes larmes. Alors que Qin Feng, ayant retrouvé son amant, a soigneusement essuyé la bouche de ma fille et l'a fait manger et boire. Voyant cette scène touchante, je me suis retournée pour essuyer les larmes de joie et de tristesse. Joie, parce que ma fille est finalement rentrée, triste, parce qu'elle n'est plus normale comme avant.

Le soir, après l'avoir aidée à prendre la douche et l'avoir fait dormir, Qin Feng est entré dans notre chambre et nous a dit: « Papa, Maman, je voudrais vendre ma voiture pour amener Wangdi dans le meilleur hôpital de Shanghai. Je vais l'accompagner durant toute ma vie et ne lui permet plus de me quitter, d'accord? », la promesse de Qin Feng nous a touché au fond du coeur, des larmes coulent sur nos visages. Mon mari a répondu: « Mon enfant, quoi que tu fasses, on te soutient inconditionnellement. On va risquer le tout pour guérir la maladie de Wangdi pour elle puisse mener une vie normale ».

Bien que ma fille soit devenue bête, l'espoir revient, le bonheur est justement devant nous.

(Editeur: Tianping)

0
  
 Les articles concernés
  · BAI Fengxia est enlevée par Dieu tout puissant
 
 
fr@kaiwind.com  À propos de nous
Copyright © kaiwind